Les lanceurs américains Electron

01-01-2017 Philippe VOLVERT

Historique

Electron est un petit lanceur à ergols liquide développé par RocketLab, une compagnie américano-néo-zélandaise créée en juin 2006. Il vise le marché des petits satellites, notamment celui des nano-satellites en plein essor.

Electron est un lanceur qui utilise les technologies les plus modernes, notamment la fibre de carbone pour la réalisation d'une grande partie de sa structure et l'impression 3D pour la fabrication des composants de ses moteurs Rutherford.

Rutherford est un moteur alimenté par pompe à oxygène liquide/kérosène spécialement conçu en interne et utilisant un cycle de propulsion entièrement nouveau. Ses pompes à propergol électriques haute performance uniques réduisent la masse et remplacent le matériel par un logiciel. Haute de 17 mètres, Electron ne pèse que 13 tonnes au décollage.

Le financement du développement d'Electron, évalué à 100 millions $, est fourni par plusieurs sociétés de capital risque américaines et néo-zélandaises mais aussi de la Nasa. Pour un montant de 6,9 millions $, l'agence spatiale a financé la fusée pour disposer d'un moyen de lancement adapté à la mise en orbite des CubeSat.

Electron est principalement lancée depuis la péninsule de Mahia, base localisée au Sud-Est de la Nouvelle-Zélande. D'autres sites sont possibles comme la base aérienne de Vandenberg en Californie, Cape Canaveral en Floride ou Kodiak en Alaska.

Fiches techniques

Sources

Sur le même sujet