Les vaisseaux du programme Apollo

01-04-2019 Philippe VOLVERT

Historique d'Apollo

A lendemain du vol d'Alan Shepard à bord du vaisseau Mercury, le Président américain John F. Kennedy demande à la NASA d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie et de le ramener sur Terre sain et sauf. Cette décision est la réponse américaine au programme spatial soviétique qui semblait plus performant que celui des américains. A cette époque, l'Union Soviétique s'était adjugée toutes les grandes premières: Premier satellite, premier homme dans l'espace, première sonde sur la Lune. Les Américains étaient sans cesse les seconds sur le podium.

Après consultations de ses conseillers et des spécialistes du programme spatial, la Lune semblait être la cible parfaite pour le Président américain s'il voulait laver les différents affronts que les Etats-Unis ont essuyés. Dès lors, la course à la Lune allait devenir une priorité nationale et un budget en conséquence allait être débloqué pour parvenir à réussir le défi lancé le 25 mai 1961 au Congrès.

En parallèle à Gemini, la NASA conçoit le programme Apollo qui va nécessiter des nouvelles infrastructures gigantesques (Kennedy Space Center), un nouveau lanceur ultra-puissant (Saturn V) mais aussi des vaisseaux pilotés par les astronautes (capsule Apollo et module lunaire).

Panorama mission Apollo 16
Le point d'orgue du programme Apollo est sans conteste l'Homme sur la Lune, comme ici avec la mission Apollo 16 - Photo NASA/Lunar and Planetary Institute (Agrandir)

Pour Apollo, la NASA a repris l'idée d'un vaisseau comprenant deux sections distinctes, à l'instar de ce qui était prévu pour Gemini.

Le vaisseau Apollo comprend:

  • Un module de service qui regroupe toute la partie propulsion, les piles à combustibles qui servent à l'alimentation en électricité, les réservoirs d'hydrogène et d'oxygène utilisés pour la production en eau et le renouvellement de l'atmosphère de la cabine, les antennes.
  • Un module de commande dans lequel vit l'équipage pendant la mission. Dotée d'un bouclier thermique, il est le seul élément récupéré de la fusée. A son sommet est logé un sas qui permet aux astronautes de passer dans l'autre vaisseau auquel il est amarré, notamment le module lunaire.

Après une série de vols d'essai, le vaisseau Apollo est déclaré apte pour embarquer un équipage. Le 27 janvier 1967, les astronautes Guss Grissom, Edward White et Roger Chaffee sont à bord du vaisseau Apollo 1 pour une simulation au sol lorsqu'un incendie éclate à bord de la capsule. L'équipage est tué avant qu'il n'ait pu s'échapper, stoppant net le programme pour plusieurs mois. Il faudra près de deux ans à la NASA pour corriger les différents problèmes qui ont conduits à l'accident. Ce n'est qu'en octobre 1968 qu'un premier équipage s'envole dans l'espace à bord d'Apollo 7. Cette mission sera suivie par quatre autres qui aboutiront en juillet 1969 au débarquement de l'Homme sur la Lune avec Apollo 11. Les missions se succèderont ensuite à un rythme moins soutenu jusqu'à Apollo 17, la dernière dédiée à l'exploration lunaire par des astronautes.

Les missions lunaires habitées d'Apollo

  • Janvier 1967: Incendie à bord d'Apollo 1
  • Octobre 1968: Apollo 7 en orbite terrestre
  • Décembre 1968: Apollo 8 en orbite lunaire
  • Mars 1969: Apollo 9 pour tester le module lunaire en orbite terrestre
  • Mai 1969: Apollo 10 est une répétition générale du débarquement lunaire sans atterrissage sur la Lune
  • Juillet 1969: Apollo 11, premier débarquement sur la Lune
  • Novembre 1969: Apollo 12, second débarquement sur la Lune
  • Avril 1970: Apollo 13, le débarquement sur la Lune est abandonné suite à une explosion d'un réservoir d'oxygène. L'équipage est rapatrié d'urgence sur Terre
  • Janvier 1971: Apollo 14 reprend les objectifs d'Apollo 13
  • Juillet 1971: Apollo 15, quatrième débarquement sur la Lune
  • Avril 1972: Apollo 16, cinquième débarquement sur la Lune
  • Décembre 1972: Apollo 17, sixième et dernier débarquement sur la Lune

Après Apollo 11, le Congrès américain décide de supprimer plusieurs missions d'exploration lunaire. Toutefois, le programme Apollo ne s'arrête pas avec Apollo 17. Un troisième étage de la fusée Saturn V est transformé en laboratoire orbital. Trois équipages y séjourneront, transportés par des vaisseaux Apollo.

Une ultime mission Apollo est réalisée conjointement avec l'Union Soviétique. Dans le cadre d'un accord bilatéral, un vaisseau Apollo s'amarre à un vaisseau Soyuz en juillet 1975. Plus aucun américain ne volera dans l'espace jusqu'à l'avènement de la navette spatiale en 1981.

Architecture d'Apollo

Module de commande en chiffres

  • Nombre de passager: jusqu'à 3
  • Masse totale: 14 690 kg
  • Hauteur totale (avec tour de sauvetage): 21,08 m
  • Hauteur totale (sans tour de sauvetage): 11,02 m
  • Diamètre du module de commande: 3,93 m
  • Hauteur du module de commande: 3,65 m
  • Masse du module de commande: 5 806 kg
  • Volume habitable: 6,17 m3
  • Longueur module service: 7,37 m
  • Diamètre du module de service: 3,93 m
  • Masse du module de service: 2 270 kg
Vaisseau Apollo
Le vaisseau Apollo en configuration pour son lancement dans l'espace - Photo NASA/P. Volvert (Agrandir)

Module lunaire en chiffres

  • Nombre de passager: jusqu'à 2
  • Hauteur totale: 8,74 m
  • Masse totale: 15 103 kg (Apollo 11)
  • Hauteur module de descente: 3,18 m
  • Largeur module de descente: 4,22 m
  • Masse du module de descente: 10 403 kg
  • Hauteur module de remontée: 2,82 m
  • Largeur module de remontée: 3,96 m
  • Masse du module de remontée: 4 700 kg
  • Volume habitable: 4,88 m3
Lunar Excursion Module - LEM
Le vaisseau Apollo en configuration pour son lancement dans l'espace - Photo J. Ortmann/P. Volvert (Agrandir)

Sources

Sur le même sujet