La navette spatiale américaine

01-04-2019 Philippe VOLVERT

Historique de la navette spatiale

La navette spatiale, véritable cargo de l'espace, était en mesure de transporter jusqu'à 27 tonnes de chargement sur orbite basse dans une soute volumineuse. Son autonomie autorisait des missions qui pouvait aller jusqu'à 16 jours dans l'espace. L'habitacle de la navette était conçu de façon à pouvoir abriter un équipage de 2 à 8 astronautes.

A la base, la NASA disposait d'une flotte de quatre navettes. Columbia est entrée en service en avril 1981, suivie deux ans plus tard par Challenger. Discovery a rejoint la flotte en août 1984 et elle s'est complétée avec Atlantis en octobre 1985. Après l'accident de janvier 1986, Endeavour est construite en remplacement et mise en service en mai 1992.

Au terme d'une carrière longue de 30 ans et de deux accidents mortels (Challenger en janvier 1986 et Columbia en février 2003), la flotte est retirée du service actif. Les navettes restantes ont été désactivées et exposées dans des musées à travers les Etats-Unis.

Coupe de la navette spatiale
Coupe de la navette spatiale - Photo NASA (Agrandir)

La navette en chiffres

  • Longueur: 37,24 m
  • Envergure: 23,79 m
  • Hauteur: 17,25 m
  • Masse à vide: 68 600 kg
  • Masse totale au décollage: 109 000 kg
  • Masse maximum à l'atterrissage: 104 000 kg
  • Habitacle pressurisé: 71 m3
  • Dimensions de la soute: 4,6 m par 18,3 m pour un volume de 300 m3
Vue sur la soute de Discovery
Vue sur la soute de la navette Discovery, amarrée à la station spatiale internationale, lors de la mission STS-134 - Photo NASA (Agrandir)

Sources

Sur le même sujet