Rhéa, première lune pourvue d'un anneau

12-03-2008 Véronique CHEVALIER

A l'aide de six instruments spécifiques, Cassini aurait détecté des débris de matière orbitant autour de Rhéa, l'un des plus imposants satellites de Saturne. Ces fragments formeraient au moins un anneau, le premier jamais observé pour une lune. Il serait composé de roches, allant de la taille de petits cailloux à celle de véritables rochers, mais également d'un nuage de poussière s'étendant jusqu'à 5 900 kilomètres au-delà du centre de Rhéa.

La découverte avait, en réalité, été enregistrée au cours de l'année 2005, lorsque la sonde effectuait un survol rapproché du satellite pour en scruter son entourage immédiat. L'existence de débris avait alors été attendue car une pluie de poussière frappait continuellement les lunes saturniennes, dont Rhéa, projetant des particules dans l'espace autour d'elles. Une autre preuve de la présence d'un anneau provenait de la quantité d'électrons calculée par les appareils de Cassini. En effet, le nombre de ces électrons subissait une chute nette des deux côtés du satellite, ce qui laissait clairement présager de la présence d'un disque à l'intérieur des gravats. L'anneau pourrait avoir été façonné suite à une collision avec un astéroïde qui aurait propulsé énormément de gaz et de particules autour de Rhéa. Une fois le gaz dissipé, les vestiges de l'impact se seraient agglomérés en un disque.

Ainsi, Rhéa est devenu un sujet d'étude digne du plus grand intérêt et désormais les scientifiques espèrent découvrir de nouvelles et plus grandes particules aux alentours de l'astre.

Sources

Sur le même sujet