Le programme de stations spatiales chinoises Tiangong

Les stations spatiales Tiangong font partie du vaste plan (Projet 921) adopté par les autorités chinoises en septembre 1992, plaçant le vol spatial habité comme priorité nationale.

Le Projet 921 comprend trois étapes successives qui déboucheront à terme à une présence permanente de taïkonautes dans l'espace. Chacune d'entre elles introduit un nouveau savoir faire nécessaire pour l'aboutissement du Projet. Dans un premier temps, les efforts chinois se concentrent sur le développement d'un vaisseau spatial habité et son utilisation lors d'une mission en orbite (Phase I). Mais pour construire un complexe orbital, les Chinois doivent également maîtriser les techniques qui y sont liées, notamment les sorties extravéhiculaires, l'amarrage entre deux vaisseaux et l'exploitation d'un laboratoire spatial (Phase II).

C'est donc au cours de cette Phase II que va intervenir le lancement des premières stations spatiales Tiangong à partir de 2012.

Tiangong 2 en cours de préparation
Préparation du laboratoire orbital Tiangong 2 au centre d'intégration et d'essai à l'Académie chinoise de technologie spatiale - Photo China Space Report (Agrandir)

Tiangong 1 est le premier laboratoire orbital conçu par les ingénieurs chinois. Peu d'informations officielles sont disponibles sur les caractéristiques de la station spatiale mais on sait qu'elle est constituée de deux sections. Le module de service non habitable regroupe les réservoirs de carburant, d'oxygène et d'eau, le système de propulsion et les panneaux solaires pour l'alimentation électrique. La partie habitable offre un volume de 14,4 m3 pour un équipage de trois taïkonautes. A l'avant du laboratoire se trouve un port d'amarrage permettant l'accostage d'un vaisseau Shenzhou. L'ensemble mesure 10,4 m de long et d'un diamètre maximal de 2,8 m. C'est petit en comparaison à Salyut ou Skylab mais suffisant pour se faire la main.

Tiangong 1 est lancé en septembre 2011 avant d'accueillir ses premiers passagers en juin 2012 lors de la mission Shenzhou 9. L'équipage de trois taïkonautes reste à bord pendant 10 jours durant lesquels ils réalisent une série d'expériences. Il est suivi un an plus tard par Shenzhou 10 qui restera amarré durant 11 jours. Le laboratoire orbital finit par se désintégrer dans l'atmosphère en avril 2018 sans avoir reçu d'autres visites.

Similaire à Tiangong 1, Tiangong 2 est lancé en avril 2016. Un premier équipage arrive en octobre 2016 à bord de Shenzhou 11. Le vaisseau reste amarré durant 30 jours, la plus longue des missions habitées chinoises à ce jour (en date de mars 2019). Quelques mois plus tard, Tiangong accueille un vaisseau d'un nouveau genre. Tianzhou est un cargo ravitailleur aux dimensions proches de celles du laboratoire orbital. Il est conçu pour acheminer jusqu'à 6,5 tonnes de fret vers la station spatiale.

Lors des Phases I et II, les responsables du programme spatial chinois ont appris à construire un vaisseau spatial, à l'utiliser comme moyen de transport vers une station spatiale, à effectuer des sorties dans l'espace et ravitailler un laboratoire orbital. Ils peuvent désormais passer à la Phase III du Projet 921, la construction d'un complexe orbital qui permettra aux taïkonautes d'assurer une présence permanente de la Chine en orbite terrestre.

Les différentes stations du programme Tiangong

Le laboratoire Tiangong
Dessin Great Wall Hobby

Dates clés

  • Date du lancement: 29/11/2011
  • Date de rentrée: 02/04/2018

Orbites

  • Coordonnées: 335 × 353 km; 42,8°
  • Période: 01:31:00
  • Nombre d'orbites: 1 630
  • Jours occupés: 21

Dimensions / Masse

  • Diamètre: 3,35 m
  • Longueur: 10,40 m
  • Masse: 8 506 kg

Dates clés

  • Date du lancement: 15/09/2016
  • Date de rentrée: 19/07/2019

Orbites

  • Coordonnées: 370 × 378 km; 42,8°
  • Période: 01:32:00
  • Nombre d'orbites: 1 630
  • Jours occupés: 26

Dimensions / Masse

  • Diamètre: 3,35 m
  • Longueur: 10,40 m
  • Masse: 8 506 kg

Sources

Sur le même sujet