Soyuz s'amarre à l'ISS avec un nouvel équipage

19-03-2016 Philippe VOLVERT

Une fusée Soyuz FG a lancé le vaisseau Soyuz TMA-20M depuis le cosmodrome de Baïkonour à destination de la station spatiale internationale. La fusée russe s'est élancée du pas de tir Gagarine à 21 heures 26 TU pour un rendez-vous avec le complexe orbital six heures plus tard.

A bord du vaisseau se trouvaient les cosmonautes russes Alexey Ovchinin et Oleg Skripochka ainsi que l'astronaute américain Jeffrey Williams. Ils débuteront leur séjour à bord de l'ISS en tant que membres de l'équipage Expedition 47 et le finiront avec Expedition 48 avant de revenir sur Terre en septembre prochain.

Une fois dans l'espace, Soyuz TMA-20M a entamé les procédures de rendez-vous avec l'ISS. Au terme d'une course poursuite de six heures, pendant lesquelles, il aura vu défiler la Terre à quatre reprises, le vaisseau s'est parfaitement amarré à la station spatiale. Il était 03 heures 09 TU. Un peu moins de deux heures plus tard, une fois la pression entre les deux engins égalisée, les écoutilles entre les deux engins ont été ouvertes. Les passagers du Soyuz ont été accueillis par les occupants de l'ISS, à savoir le commandant Tim Kopra de la NASA et les ingénieurs de bord Tim Peake de l'ESA et Yuri Malenchenko de Roscosmos.

Ils passeront cinq mois ensemble pour conduire plus de 250 expériences touchant la biologie, les sciences de la Terre, le développement technologique, la recherche médicale. Dans quelques semaines, ils réceptionneront le démonstrateur de module gonflable BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) de Bigelow Aerospace. La NASA et Bigelow Aerospace voudraient réaliser un certain nombre d'expériences. Les occupants de l'ISS n'y vivront pas puisque le module restera isolé du reste des lieux de vie de la station spatiale. Toutefois, les astronautes y feront un tour à plusieurs reprises pour y effectuer des contrôles. S'il s'avère résistant, le BEAM pourrait devenir un module habitable temporaire à la fin de son vol.

Sur le même sujet