Nouvel équipage à bord de l'ISS

25-09-2019 Philippe VOLVERT

Six heures après son départ du cosmodrome de Baïkonour, le vaisseau russe Soyuz MS-15 a rejoint la station spatiale internationale. L'amarrage entre les deux engins spatiaux a eu lieu à 19 heures 42 TU alors qu'ils survolaient la région Sud de l'Océan Pacifique.

A bord de Soyuz MS-15 se trouvaient le cosmonaute russe Oleg Skripochka, l'astronaute américaine Jessica Meir et le cosmonaute émirati Hazzaa Al Mansoori. Alors que ce dernier ne séjournera que quelques jours dans l'espace, Skripochka et Meir intégreront l'équipage 61 commandé par l'astronaute italien Lucas Parmitano. Ils remplaceront Aleksei Ovchinin et Nicklaus Hague qui doivent revenir à bord de Soyuz MS-12 le 03 octobre prochain en compagnie d'Al Mansoori.

Oleg Skripochka totalise 332 jours passés dans l'espace, accumulés au cours de ses deux premières missions. Il a pris part aux équipages Expedition 25/26 et Expedition 47/48 en tant qu'ingénieur de bord. Lors de son premier vol, il a eu l'occasion d'effectuer trois sorties extravéhiculaires pour effectuer des travaux de maintenance sur la partie russe du complexe orbital. Quant à Jessica Meir, la jeune astronaute de 42 ans réalise son premier vol dans l'espace. Elle a été sélectionnée en juin 2013 pour intégrer le 21ème groupe d'astronautes de la NASA.

Premier cosmonaute émirati

Hazza Al Mansoori est le premier citoyen des Emirats Arabes Unis envoyé dans l'espace. Agé de 35 ans, c'est un pilote de chasse militaire chevronné avec 14 années d'expérience dans le domaine mais aussi docteur en technologie de l'information.

La mission du cosmonaute émirati fait suite à un accord conclu entre l'agence spatiale russe Roscosmos et le centre spatial Mohammed ben Rachid. Al Mansoori est sélectionné en septembre 2018 parmi 4 022 candidats et est désigné cosmonaute principal quelques mois plus tard avec Sultan Al Neyadi comme doublure. Tous deux ont suivi l'entraînement des cosmonautes à la Cité des Etoiles près de Moscou.

Toutefois, Al Mansoori n'est pas le premier ressortissant du monde arabe à s'envoler dans l'espace. Sultan Ben Salman d'origine saoudienne et le syrien Mohamed Fares sont partis respectivement en 1985 et 1987 pour un court séjour en orbite terrestre. Le premier a volé à bord de la navette américaine tandis que le second a rejoint la station russe Mir.

Bien que ne faisant pas partie de l'équipage Expedition 61, Al Mansoori ne demeurera pas inactif pour autant. Il emporte avec lui du matériel pour réaliser une série d'expériences scientifiques qu'il ramènera lors de son retour sur Terre.

Sur le même sujet