Mission avortée pour l'équipage de Soyuz MS-10

11-10-2018 Philippe VOLVERT

Ce matin, un nouvel équipage devait rejoindre la station spatiale internationale à bord du vaisseau Soyuz MS-10. Deux minutes après le départ du cosmodrome de Baïkonour, la fusée porteuse a été victime d'une anomalie, forçant le cosmonaute russe Alexey Ovchinin et l'astronaute américain Nick Hague à un retour prématuré sur Terre.

La fusée Soyuz FG avait décollé à 08 heures 40 minutes et 15 secondes sans le moindre problème. Mais au moment de la séparation des étages latéraux, des bouffées de fumées sont apparues à la base de la fusée. Des images diffusées en direct à cet instant montraient l'équipage fortement secoué dans son siège. Ces derniers ont décrit un état d'apesanteur, signe que la fusée ralentissait au lieu d'accélérer.

Selon le vice-premier ministre Yuri Borisov, cité par le TASS, le système d'évacuation d'urgence a été activé à H0 + 00:02:02 secondes en vol. L'éjection a donc commencé après la séparation de la fusée d'urgence (H0 + 00:01:55) et des étages latéraux (H0 + 00:01:57) à une altitude d'environ 50 km. Cependant, Roscosmos a continué à twitter les différentes étapes d'un lancement routinier jusqu'à la séparation supposée du vaisseau sur l'orbite visée.

Suite à l'anomalie, le panneau d'affichage dans le vaisseau Soyuz MS-10 a signalé une « avarie ». Quatre moteurs montés au sommet de la coiffe ont éjecté le vaisseau à (H0 + 00:02:02). La capsule dans laquelle se trouvait l'équipage a été séparée du reste à (H0 + 00:02:40), amorçant le retour en mode balistique. Durant la descente fort raide, les deux occupants du vaisseau ont encaissé une force de 6,7 G. Les équipes de recherche et de secours ont pu garder contact avec le vaisseau qui s'est posé en douceur près de la ville de Dzhezkazgan, non loin de la zone habituelle pour l'atterrissage des capsules Soyuz.

Plus de peur que de mal pour les deux passagers du vaisseau qui sont revenus sains et saufs. Malheureusement pour eux, l'échec du lancement de la fusée ne leur permettra pas de faire partie de l'équipage Expedition 57 de la station spatiale.

Dans la journée, l'agence spatiale russe Roscosmos annonçait qu'elle allait mettre en place une commission d'enquête pour élucider les causes de l'accident et mettre en place des mesures correctives. En attendant, la fusée reste coulée au sol.

L'interruption des lancements de Soyuz va compliquer l'exploitation de la station spatiale. Il était prévu qu'un cargo Progress soit lancé le 31 octobre, suivi le 20 décembre par Soyuz MS-11. Les trois occupants de l'ISS actuel disposent du vaisseau Soyuz MS-09 pour rentrer sur Terre. Lancé le 06 juin dernier, il n'a qu'une durée certifiée sur orbite de 215 jours. Au-delà du 06 janvier 2019, sa garantie sera expirée. Si d'ici là, aucun autre équipage n'a rejoint l'ISS avec ce moyen de transport, il est fort probable que le complexe orbital reste inhabité quelques temps

Sources

Sur le même sujet