Rosetta a survolé l'astéroïde Steins

07-09-2008 Philippe VOLVERT

Lancée en mars 2004 par une fusée Ariane, la sonde européenne Rosetta poursuit sa route qui devrait l'amener vers son objectif final, la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko en mai 2014. Tout au long de son voyage de 10 ans, la sonde doit effectuer diverses rencontres. L'une d'entre elles s'est déroulée le vendredi 05 septembre. La sonde avait rendez-vous avec l'astéroïde 2867 Steins, un modeste corps de 5 km environ et classé dans la catégorie E composé de silices et de basaltes. Ils sont une vingtaine sur des milliers connus à être de ce type.

Il est 18:58 TU au moment où Rosetta s'est approchée au plus près de sa cible à la vitesse de 8,6 km/s. Le survol s'est effectué à la distance raisonnable de 800 km. Tout au long de la manoeuvre d'approche, les différents instruments et caméras ont été braqués sur la cible afin de fournir une série de clichés et données qui permettront d'en savoir davantage sur les propriétés de l'astre. Durant le survol, la liaison entre la sonde et le centre de contrôle de Darmstadt en Allemagne a été interrompue. L'antenne de communications ne pouvait pointer vers la Terre pendant ce laps de temps. A 20:14 TU, Darmstadt recevait à nouveau les signaux émis par la sonde distante de la Terre de 360 millions de kilomètres.

Les heures suivantes, les données collectées par les différents instruments ont été réceptionnées et seront analysées dans les prochains jours par les scientifiques. Dans la conférence de presse qui s'est tenue le lendemain, les responsables de la mission ont dressé un premier portrait robot de Steins qui devra être affiné dans les prochaines semaines. Les photographies présentées à la presse montrent un astéroïde en forme de diamant. On compte 23 cratères dont la taille est supérieure à 200 mètres. Particularité, la face nord de l'astéroïde est caractérisée par la présence d'un cratère de 2 km environ. De là, une chaîne de cratères comportant 7 points d'impacts s'étend jusqu'à la pointe sud.

Hormis la caméra haute résolution qui semble avoir connu des problèmes, tous les instruments ont parfaitement fonctionné. Les observations scientifiques devraient se poursuivre jusqu'au 10 septembre prochain.

Sur le même sujet