Les comètes

Qu'est-ce qu'une comète

Les comètes sont les astres parmi les plus spectaculaires de notre système solaire. Constituées essentiellement de glace et de roches, elles se vaporisent à la surface à l'approche du Soleil en une très longue queue s'étendant sur des millions de kilomètres. Leur formation remonte à la naissance du système solaire. Depuis, elles se sont figées comme pour immortaliser le moment où elles se sont formées. Dans notre système solaire, il existe deux réservoirs à comètes.

Churyumov-Gerasimenko par Rosetta
La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko photographiée le 20 juillet 2015 par la caméra NAVCAM de la sonde européenne Rosetta à 171 km de distance - Photo ESA/Rosetta/NAVCAM - CC BY-SA IGO 3.0 (Agrandir)

Les types de comètes

Les paramètres orbitaux déterminent le temps que prend une comète pour boucler une orbite autour du Soleil. Si une comète met moins de 200 ans pour compléter une orbite, elle sera cataloguée comme une comète périodique. Dans le cas contraire, on la définira comme étant une comète non périodique.

Orbite d'une comète
Représentation graphique de l'orbite d'une comète autour du Soleil - Photo NASA/P. Volvert (Agrandir)

La nomenclature des comètes

Depuis janvier 1995, les comètes découvertes reçoivent une désignation codée de la façon suivante. Période + année de la découverte + une lettre pour donner la quinzaine où elle a été découverte + un chiffre qui reprend l'ordre de découverte dans la quinzaine. Ainsi, P/ est une comète périodique, C/ comète non périodique, X/ dont l'orbite n'a pu être établie, D/ une comète périodique qui a disparu ou qui n'existe plus. Pour illustrer cette désignation, voici l'exemple de la comète Hale-Bopp.

Hale-Bopp (C/1995 O1): il s'agit d'une comète non périodique découverte en 1995, plus précisément dans la quinzaine désignée O, soit là quinzième de l'année qui correspond à la période allant du 01 au 15 août. Le dernier chiffre indique qu'il s'agit de la première comète découverte dans ces 2 semaines d'août 1995.

Outre la nomenclature technique, les comètes reçoivent également un nom de baptême plus littéraire. La plupart du temps, elles portent le nom de la ou des personnes qui les ont découvertes. Parfois c'est celui de l'instrument qui a permis de les dénicher. Le recordman en la matière est le satellite SOHO de l'agence spatiale européenne. Positionné sur le Point Lagrange L2, il a une vision très étendue du voisinage solaire. Aucune comète ne peut lui échapper. Le 15 septembre 2015, après 20 ans d'observation, SOHO détectait sa trois millième comète.


Sources

Sur le même sujet