New-Horizons survole Jupiter

02-03-2007 Véronique CHEVALIER

Lancée le 19 janvier 2006 par la NASA en vue d'étudier de près Pluton et son satellite Charon, New-Horizons a croisé Jupiter ce mercredi 28 février à une distance de 2 300 000 kilomètres.

Ce passage auprès de la planète faisait partie du voyage de la sonde américaine et, comme pour Rosetta il y a quelques jours, il visait deux objectifs essentiels : modifier la vitesse de l'engin et vérifier l'état de fonctionnement de ses instruments en profitant de l'occasion pour photographier Jupiter et ses satellites. Grâce à l'impressionnant effet de « fronde gravitationnelle » fourni par la planète géante, New-Horizons est passée d'une vitesse déjà élevée de 21km/s à 23 km/s, décrochant en même temps le titre de sonde la plus rapide. Elle a donc aussi observé Jupiter et ses 4 satellites les plus connus (elle en compte une soixantaine) : Io, Europe, Ganymede et Callisto. Ils n'avaient plus été étudiés depuis 2003, date du départ de Galileo restée en orbite autour de Jupiter pendant 8 ans. Les photos prises par New-Horizons apporteront de précieuses informations car la planète présente une atmosphère extrêmement changeante, chaque cliché devenant ainsi une mine de nouvelles données. De plus, la sonde de la NASA a été la première à observer d'aussi près la « Petite Tache Rouge », un ouragan découvert récemment. Enfin, elle a cartographié les 4 satellites galiléens dont Io retient tout particulièrement l'attention des astronomes en raison de son activité volcanique très développée.

Jupiter n'est cependant pas le premier objet céleste examiné par New-Horizons. Le 13 juin 2006, à peine quelques mois après avoir quitté la Terre, la sonde avait déjà enregistré des images de l'astéroïde 2002 JF56, rassurant une première fois les observateurs de la NASA sur les performances des instruments. Ceux-ci (notamment la caméra à haute résolution LORRI) avaient d'ailleurs poussé l'exploit jusqu'à photographier Pluton alors distante de 4,2 milliards de kilomètres !

Maintenant entrée en phase de repos, New-Horizons poursuit à toute allure sa route vers sa destination finale : Pluton et son satellite Charon. Dernièrement rétrogradée à l'appellation de « planète naine », celle-ci devrait voir arriver la sonde américaine en juillet 2015. C'est alors que New-Horizons passera à son plan d'observation des deux corps célestes ; elle se penchera sur la composition de leur croûte et de leur atmosphère (dans le cas de Charon il s'agira d'abord de déceler une éventuelle atmosphère), relèvera les températures de surface, prospectera la présence d'hypothétiques anneaux et...ou autres satellites. Après avoir tenté de dévoiler tous les secrets de Pluton et pour conclure sa mission, la sonde pourrait encore s'attarder sur quelques spécimens de la ceinture de Kuiper.

Sur le même sujet