Hartley 2 photographiée par la sonde Epoxi

06-11-2010 Véronique CHEVALIER

Après un premier passage aux alentours d'une comète en 2005, la sonde Epoxi a réitéré cette manoeuvre assez exceptionnelle le 04 novembre, en survolant Hartley 2. Alors située à 40 millions de km de la Terre, la sonde a côtoyé la comète à une distance de 700 km, ce qui nous vaut la moisson d'environ 200 images remarquablement détaillées.

Ces clichés ont permis de déterminer les quelques 2 km de longueur et 400 m de la plus petite largeur de cet astre.

Ils font aussi apparaître sa forme plutôt particulière qui n'est pas loin de rappeler celle d'une cacahuète avec ses deux extrémités massives reliées par une zone plus étroite. Cet aspect contrasté de Hartley 2 se trouve encore renforcé par la différence de surface des diverses zones : les bouts se caractérisent par un relief rocailleux tandis que le centre est lisse. Cette singularité avait déjà été observée pour l'astéroïde Itokawa. Une des hypothèses avancées à ce sujet serait que d'anciennes comètes auraient été propulsées dans la ceinture d'astéroïdes lors du grand bombardement tardif, il y a 4 milliards d'années.

Les photos montrent également des jets s'échappant de la comète dont l'origine doit encore être élucidée. A l'heure actuelle certains scientifiques pensent qu'ils pourraient émaner des régions de Hartley 2 exposées au Soleil ou peut-être jaillir des profondeurs, ce qui expliquerait pourquoi des jets proviennent aussi des zones plongées dans l'obscurité.

Il reste maintenant à analyser les mesures faites par Epoxi pour identifier la température sévissant à la surface de la comète ainsi que la constitution de sa chevelure.

Sources

Sur le même sujet