Cosmodrome de Plesetsk

01-01-2017 Philippe VOLVERT

Tour d'horizon à Plesetsk

Le cosmodrome de Plesetsk, connu aussi sous l'appellation « Cosmodrome du Nord », est une base de lancement russe situé à 200 km au Sud d'Arkhangelsk. Avec plus de 2 000 lancements à son actif, dont plus de 1 500 liés à une satellisation, Plesetsk est sans nul doute, la base la plus utilisée au monde. Malgré cette très forte activité, son existence est gardée secrète jusqu'en 1983. Cependant, depuis la fin de l'Union Soviétique, le nombre de lancement est en diminution.

Le site est choisi dans les années 50 par les autorités soviétiques en raison de sa position stratégique qui permet de lancer un missile balistique en direction des Etats-Unis en empruntant le chemin le plus court, qui passe par l'Océan Arctique. Plesetsk donne un accès direct aux orbites polaires d'intérêt militaire contrairement à Baïkonour. Raison pour laquelle la majorité des satellites de reconnaissance sont lancés depuis ce cosmodrome.

Plesetsk ne prend réellement le statut de cosmodrome qu'en mars 1966 lors de la mise sur orbite d'un satellite espion Zenit 2 par une fusée Vostok.

Le cosmodrome dispose de neuf pas de tir répartis sur six complexes de lancement dédiés aux fusées Soyuz et dérivés, Kosmos, Tsiklon, Rockot et Angara. À cela s'ajoutent six complexes d'assemblage et de test des engins spatiaux.

Plesetsk sur la carte

Les installations de lancement

En gras sont les lanceurs qui partent encore des pas de tir concernés

Sources

  • Russian Space Web
  • Atlas de la géographie de l'espace de Fernand Verger (Belin)
  • Encyclopédie de l'exploration de l'espace par Kenneth Gatland (Bordas)
  • Space Connection 27 - Les centres de lancements spatiaux

Sur le même sujet