Les voyageurs de l'espace

La sélection

Si l'on devait retrouver dans les journaux un offre d'emploi pour devenir astronaute, voici en quelques mots comment elle pourrait être formulée de la sorte:

« Recherche astronaute (h/f) âgé entre 27 et 37 ans ayant soit un diplôme de type universitaire dans une orientation scientifique, ingénierie ou encore médecine avec une expérience professionnelle de 3 ans minimum, soit être pilote ayant 1000 heures de vol, avoir excellé dans le domaine, avoir une connaissance écrite et parlée de l'anglais et être en bonne santé. Etudes en astronautique et/ou astronomie ainsi qu'une autre langue sont un atout. »

Après avoir passé une batterie de tests très poussés, notamment des tests psychologiques, examens médicaux et autres, le candidat est sélectionné pour faire partie du corps des astronautes. La plupart des candidats doivent postuler à plusieurs recrutements avant d'avoir la chance d'être sélectionné.

L'entraînement

Pour se préparer à un vol dans l'espace, l'astronaute devra suivre une formation intensive sur plusieurs années qui le conduira à voyager d'un centre d'entraînement à un autre.

Dans le cas des astronautes européens, l'aventure commence à Cologne à l'European Astronaut Center. La formation se déroule en trois phases distinctes, à savoir la formation de base (Basic Training), la formation avancée (Advanced Formation) et la formation spécifique à une mission (Increment Specific Training).

Basic Training

La formation de base dure 16 mois et comporte 650 heures de formation générale dont 300 pour apprendre le russe, seconde langue utilisée à bord de l'ISS (à raison de 4 heures par jour). La formation générale débute par des séances d'information qui a pour objectif d'expliquer le fonctionnement des différentes agences spatiales avec lesquelles les astronautes seront en contact.

Après la séance d'information, l'astronaute commence sa formation de base au cours de laquelle il apprend les principes fondamentaux en ingénierie spatiale et électrique, la propulsion, l'aérodynamique, la mécanique orbitale, les matériaux. Ils abordent également quelques disciplines scientifiques comme la physiologie humaine, la biologie, la science des matériaux, l'observation de la Terre, l'astronomie. La formation générale aborde également les systèmes spatiaux (station spatiale et vaisseaux). Les astronautes suivent également des cours sur la robotique, les techniques d'amarrage et les sciences du comportement. Du côté pratique, la formation comporte des cours de plongés sous-marine en vue de l'entraînement en piscine pour les sorties extravéhiculaires, des vols paraboliques à bord de l'Airbus A300 « Zero G » et un stage de survie.

Astronautes - Airbus A300 Zero-G
Les astronautes européens sélectionnés en 2009 lors d'un vol parabolique à bord de l'Airbus A300 Zero-G - Photo ESA/A. Le Floc'h (Agrandir)

Advanced Formation

Une fois les bases acquises, l'astronaute commence une formation plus approfondie sur les éléments constituant la station spatiale internationale ainsi que les vaisseaux qui s'y amarrent. Cette formation, d'une durée de 16 mois, est dispensée à Cologne mais aussi au Johnson Space Center à Houston, à la Cité des Etoiles à Moscou, au Tsukuba Space Center dans la périphérie de Tokyo et à Montréal au sein de l'agence spatiale canadienne.

Chacun des centres propose une formation en lien avec les éléments de l'ISS fournis par l'agence spatiale dont ils dépendent. A titre d'exemple, le Canada se charge des formations liées à l'utilisation du bras robotique Canadarm et de son extension Dextre.

Increment Specific Training

Lorsqu'un équipage est sélectionné pour un vol dans l'espace, il débute une formation spécifique à sa mission. Il se déplacera dans les différents centres de formation pour compléter son entraînement. Au sein des agences spatiales, il va apprendre à utiliser les équipements, notamment le matériel scientifique utilisé dans les laboratoires de l'ISS.

Au Johnson Space Center, l'équipage s'entraînera également dans l'immense piscine du Neutral Buoyancy Lab où est immergée une maquette grandeur nature d'une bonne partie des segments américains de l'ISS. Vêtus de scaphandres, les astronautes répéteront toutes les tâches à effectuer lors d'une sortie extravéhiculaire. Il existe l'équivalent à Moscou pour les cosmonautes russes.

L'entraînement comprend tout un volet sur la sécurité. L'équipage devra se familiariser avec toutes les procédures de secours, tant de la station spatiale que des vaisseaux auxquels il aura à faire.

Entrainement des astronautes
L'équipage de Soyouz MS-05 s'apprête à une séance de simulateur du vaisseau russe - Photo NASA/B. Ingalls (Agrandir)

Sources

Sur le même sujet