Un succès au-delà des espérances

08-12-2010 Philippe VOLVERT

SpaceX a rondement mené à bien la première mission de son démonstrateur Dragon. Ce vaisseau a été développé dans le cadre du programme COTS de la Nasa. COTS, acronyme de Commercial Orbital Transportation Services, est destiné à stimuler les entreprises privées dans le développement de services commerciaux de transport spatial à destination de la Station spatiale internationale. Ce service commercial comprend dans un premier temps un ravitailleur qui pourrait, à plus longue échéance, devenir un moyen de transport pour les astronautes de la Nasa. La réponse de SpaceX à l'initiative de l'agence spatiale américaine est le vaisseau Dragon. La capsule aurait une forme conique de 3,6 m de diamètre à sa base pour une masse de 8 500 kg. Elle pourrait transporter jusqu'à 3 100 kg de fret ou de 2 à 7 passagers. L'objectif de la mission d'aujourd'hui consistait à tester les étapes du lancement et du retour de la capsule.

La première étape s'est déroulée sans problème depuis le pas de tir 40 à Cape Canaveral en Floride à 15 heures 43 TU. Juchée au sommet de la fusée Falcon 9, développée également par SpaceX, Dragon a été injectée sur une orbite de 288 x 301 km sur une inclinaison de 34,53° un peu plus de neuf minutes après le départ de Floride. Une fois sur orbite, la capsule a effectué deux révolutions autour de la Terre d'amorcer la rentrée atmosphérique.

La seconde étape, tout aussi cruciale que le lancement, s'est également déroulée sans la moindre anomalie. Deux heures trente après le lancement, les moteurs du vaisseau se sont allumés afin de ralentir la vitesse de l'engin En ralentissant, Dragon s'est faite happée par l'attraction terrestre qui l'a amenée à s'enfoncer dans les couches atmosphériques denses quelques minutes plus tard. Un peu plus de trois heures après le décollage, les parachutes se sont déployés. La mission s'est achevée par un plongeon dans l'Atlantique trois heures et dix-neuf minutes après le lancement. Ce succès est d'autant plus important que c'est la première fois qu'une entreprise privée testait une rentrée atmosphérique d'un vaisseau spatial.

La prochaine étape sera la mission COTS 2. Elle consistera à envoyer un démonstrateur Dragon à destination de la station spatiale internationale en juin prochain. Il n'y aura pas d'amarrage. Il s'agira avant tout de tester les phases d'approche et les sécurités qui s'imposent lors de telles manoeuvres.

Sur le même sujet