Succès pour l'évacuation du Crew Dragon

19-01-2020 Philippe VOLVERT

SpaceX a mené à bien un test d'évacuation d'urgence du vaisseau Crew Dragon, lancé par une fusée Falcon 9 au départ du Kennedy Space Center. Il s'agissait du dernier essai en vol de la capsule développée par la startup dans le cadre du Commercial Crew Program de la NASA.

Après un report de 24 heures en raison d'une mer agitée et de vents violents dans la zone de récupération du vaisseau, Falcon 9 a décollé dimanche à 15 heures 30 TU. Pour cette mission particulière, aucune satellisation du Crew Dragon n'était prévue. Toutefois, pour parfaire l'exercice, les équipes de soutien, les contrôleurs de vol et les astronautes du premier équipage ont été mis à contribution comme s'il s'agissait d'un vol habité réel.

Falcon 9 a suivi une trajectoire imitant celle d'une mission standard à destination de la station spatiale et correspondant à l'environnement que la fusée et le vaisseau rencontreront au cours d'une ascension normale.

Le test a débuté 84 secondes après le décollage avec l'extinction des moteurs de la fusée. Falcon 9 se trouvait alors à environ 19 km d'altitude et volait à deux fois la vitesse du son. Au même moment, les huit moteurs SuperDraco du Crew Dragon se sont allumés, éloignant le vaisseau avec une force d'accélération d'environ 4G. Quant à la fusée, elle a été détruite quelques secondes plus tard par les forces aérodynamiques. Ses débris seront repêchés dans l'Atlantique par les équipes de SpaceX.

Le Crew Dragon a poursuivi son ascension en mode balistique jusqu'à atteindre l'altitude maximale de 40 km avant de se réorienter en utilisant des propulseurs Draco plus petits et commencer sa descente vers l'océan Atlantique. Avant d'entamer son retour, le vaisseau s'est séparé du module de service sur lequel sont installés des panneaux solaires et des radiateurs. Quelques minutes plus tard, les quatre parachutes se sont déployés correctement, ralentissant la chute du vaisseau.

L'amerrissage s'est parfaitement déroulé à 15 heures 41 TU non loin des équipes de recherche stationnées au large de la Floride. Le personnel de l'Air Force Detachment-3 et de SpaceX se sont approchés du vaisseau pour simuler les procédures qu'ils auront à exécuter pour secourir les astronautes en cas d'éjection d'urgence. La capsule a ensuite été ramenée sur le navire de récupération.

Le succès de ce test d'abandon en vol ouvre la voie au premier vol habité du Crew Dragon. Dans une conférence de presse qui s'est tenue à Cape Canaveral, Elon Musk, le patron de SpaceX, se voulait optimiste en annonçant le vol habité entre début avril et fin juin 2020.

La mission Dragon SpX-DM2 emportera un équipage de deux astronautes. Douglas Hurley et Robert Behnken sont des vétérans de la NASA ayant chacun deux vols à leur actif à bord de la navette spatiale. Behnken totalise 29 jours passés dans l'espace contre 28 pour Hurley.

Sources

Sur le même sujet