Progress M-28M sur la bonne orbite

03-07-2015 Philippe VOLVERT

Une fusée Soyuz a lancé le ravitailleur Progress M-28M à destination de la station spatiale internationale. Le décollage est intervenu ce vendredi à 04 heures 55 TU depuis le pas de tir numéro 1 au cosmodrome de Baïkonour. Le vaisseau s'est séparé neuf minutes plus tard sur une orbite de 193 x 245 km inclinée de 51,66°. Dimanche matin, il s'amarrera au complexe orbital. A l'origine, cette opération devait être effectuée six heures après le départ du Kazakhstan. Mais suite aux changements dans le calendrier, notamment pour palier à la perte du précédent vaisseau Progress, l'orbite de l'ISS n'était plus aussi favorable pour un rendez-vous rapide. Les responsables de l'agence spatiale russe ont opté pour l'ancienne procédure d'approche qui prenait 48 heures.

Progress affichait une masse de 6,9 tonnes au décollage dont 2,4 tonnes de fret comprenant des ergols, de l'eau, de l'oxygène et des vivre. La réussite du lancement intervient après deux déconvenues en quelques semaines. Le 27 avril dernier, Progress M-27M était parti dans un mouvement incontrôlable au moment de sa séparation avec la fusée Soyuz 2.1a. Après avoir tenté en vain de reprendre le contrôle du ravitailleur, il est déclaré comme perdu et se détruit lors de sa rentrée dans l'atmosphère quelques jours plus tard. Le 28 juin, une fusée Falcon 9 se désintégrait 2 minutes et 19 secondes après son décollage de Cape Canaveral. Elle était chargée de lancer le vaisseau Dragon CRS-7. L'enquête sur les causes de l'accident est toujours en cours mais on s'oriente un problème lié à l'adaptateur IDA (International Docking Adapter) fixé à Dragon. Selon l'hypothèse actuelle, il se serait détaché pendant le vol, percutant de tout son poids (526 kg) la partie supérieure des réservoirs de la fusée. Si cela se confirme, Falcon 9 serait dédouanée de tout problème et reprendrait rapidement ses lancements.

Sources

Sur le même sujet