Le module russe Nauka prend enfin son envol

21-07-2021 Philippe VOLVERT

Le module de recherche scientifique russe Nauka a été placé sur une orbite parfaite après son lancement depuis le cosmodrome de Baïkonour dans le Kazakhstan. La fusée russe Proton a décollé à 14 heures 58 et 25 secondes très exactement et a déployé le module sur une orbite qui l’amènera à rejoindre la station spatiale en vue d’un amarrage dans huit jours. C’est par un succès que s’achève la saga du module Nauka, dont l’histoire a débuté dans les années 90.

Nauka, trois décennies d’atermoiements

Après la chute de l’Union Soviétique, le projet de station spatiale internationale est remis à plat avec l’intégration de la Russie. Le pays doit fournir les deux premiers éléments, dont le module FGB-1 Zarya, autour desquels sera bâti le complexe orbital.

De sa propre initiative, la Russie décide la construction de FGB-2, un module de rechange à Zarya dans le cas où celui-ci serait perdu durant son lancement. Mais elle songe également à une reconversion si d’aventure la mise sur orbite se passe comme prévu.

Au début des années 2000, la construction de l’ISS avance à un rythme soutenu et le FGB-2 se voit tour à tour dévolu à différentes fonctions, dont celle de module commercial. Aucune d’entre elles n’aboutissent, notamment en raison des restrictions budgétaires russes.

Au cours de l’été 2004, l’architecture du segment russe de la station spatiale est redéfinie avec pour objectif de lui donner une capacité scientifique. La Russie possède bien plusieurs modules mais aucun n’est réellement dévolu à la recherche, contrairement aux autres partenaires qui possèdent chacun un laboratoire. FGB-2, rebaptisé MLM Nauka (Module Laboratoire Polyvalent), remplira cette fonction avec un lancement prévu pour 2007.

Les travaux de modernisation et les modifications à apporter à Nauka prennent du retard et la date du lancement glisse d’abord en 2009, puis 2010 et 2013. Entretemps, une mauvaise surprise est venue contrecarrer les plans du constructeur. Lors d’un essai du système de propulsion réalisé en 2012, des particules métalliques sont détectées dans les conduits. Un nettoyage en profondeur est nécessaire, retardant le lancement de plusieurs années.

Après moult rebondissement, le module Nauka est arrivé au cosmodrome de Baïkonour en août 2020 en vue de sa préparation finale et son installation sur la fusée Proton.

Amarrage à l’ISS dans une semaine

Après une course poursuite de huit jours, Nauka soit s’amarrer à la station spatiale le 29 juillet aux alentours de 13 heures 25 TU. Au préalable, le cargo Progress MS-16 aura quitté le point de jonction au module Zvezda afin de libérer la place pour Nauka. En partant, il aura embarqué le mini module Pirs devenu inutile. Depuis 2001, ce dernier servait de port d'amarrage pour les vaisseaux spatiaux russes en visite et de sas pour les sorties dans l'espace. Désormais, Nauka occupera cette fonction en plus de celle de laboratoire de recherche.

Sources

Sur le même sujet