La NASA choisit les concepteurs du module d'atterrissage lunaire

02-05-2020 Philippe VOLVERT

La NASA vient de dévoiler le nom des trois entreprises sélectionnées pour concevoir et développer des systèmes d'atterrissage lunaire pour le programme Artemis qui vise à envoyer un équipage mixte sur la Lune à l'horizon 2024.

L'attribution des systèmes d'atterrissage s'est fait dans le cadre du partenariat NextSTEP-2 (Next Space Technologies for Exploration Partnerships), annexe H de la Broad Agency Announcement. La valeur totale de tous les contrats attribués est de 967 millions de dollars pour une période de base de 10 mois. Le développement des systèmes se fera en étroite collaboration avec des équipes de la NASA qui dispose d'une expertise acquise au cours des 60 dernières années en développement de systèmes de vols spatiaux habités.

Pour Marshall Smith, directeur des programmes d'exploration lunaire humaine, le type de contrat est identique à celui pour les cargaisons commerciales (COTS), les équipages commerciaux (CCiCAP) et les services commerciaux de charge utile lunaire (Lunar CATALYST). Il prévoit une phase de développement, suivie d'une phase test avant d'entrer en phase opérationnelle avec équipages.

Les entreprises choisies par l'agence spatiale américaine pour concevoir les vaisseaux lunaires sont Blue Origin, Dynetics et SpaceX.

L'Integrated Lander Vehicle de Blue Origin

Blue Origin est le contractant principal d'une équipe qui comprend Lockheed Martin, Northrop Grumman et Draper. Son projet d'ILV est constitué d'un atterrisseur à trois étages utilisant des technologies éprouvées en matière de vol spatial chez chacun des industriels impliqués.

Blue Origin fournira l'élément de descente équipé de moteurs cryogéniques BE-7, tandis que Lockheed Martin construira l'élément de montée qui comprend la cabine de l'équipage. Northrop Grumman construira l'élément de transfert en se basant en grande partie sur son cargo de ravitaillement Cygnus qui dessert la station spatiale internationale.

Le Dynetics Human Landing System de Dynetics

Le concept de système d'atterrissage humain DHLS comprend un seul élément fournissant les capacités de montée et de descente. L'architecture du vaisseau s'articule autour plusieurs véhicules à propergol modulaire prépositionnés pour alimenter les moteurs à différents points de la mission. Le DHLS permettra l'amarrage au vaisseau Orion et au complexe orbital Gateway où il pourra se ravitailler en carburants avant de descendre à la surface lunaire. La cabine de l'équipage est positionnée en bas du véhicule pour faciliter le déplacement des astronautes lors des sorties extravéhiculaires.

Le projet de Dynetics s'appuie sur plus de 25 sous-traitants qui fourniront à la fois les grands éléments et les petits composants du système d'atterrissage. Le véhicule pourra être lancé par la fusée Vulcan en cours de développement chez United Launch Alliance.

Le Starship de SpaceX

Le Starship est un système de lancement et d'atterrissage entièrement réutilisable conçu par SpaceX pour les voyages vers la Lune, Mars et au-delà. Le concept de la start-up repose sur un ensemble de Starship ayant chacun une mission prédéfinie, chacun basé sur une conception commune des vaisseaux. Un vaisseau de stockage de propergols sera stationné en orbite basse terrestre pour être ravitaillé par des cargos. Le vaisseau à propulsion habité se rendra à l'unité de stockage en orbite terrestre, fera le plein de carburant avant de prendre la route vers la Lune en vue de son atterrissage.

Le Starship dispose d'une cabine spacieuse pour l'équipage et deux sas pour les sorties sur la Lune. Le vaisseau est équipé de moteurs Raptor, alimentés par du méthane cryogénique. Le lancement en orbite terrestre du Starship sera assuré par le lanceur lourd Super Heavy, entièrement réutilisable et qui est également propulsé par des moteurs Raptor.

Sur le même sujet