La dernière ronde spatiale de Discovery

24-02-2011 Philippe VOLVERT

La navette spatiale américaine Discovery s'est envolée, « enfin » diront certains, ce jeudi soir du Kennedy Space Center en Floride. Il était exactement 21 heures 53 minutes et 25 secondes lorsque Discovery s'est arrachée du pas de tir 39A pour son trente-neuvième et dernier vol dans l'espace. A son bord avaient pris place le commandant Steven Lindsay, secondé par le pilote Eric Boe et les spécialistes de mission Nicole Stott, Alvin Drew, Michael Barratt et Stephen Bowen. Dans deux jours, la navette arrivera à destination, la station spatiale internationale à laquelle elle s'amarrera une semaine.

L'équipage aura un programme chargé pour cette mission STS-133. Ils commenceront par installer le module Leonardo qui restera définitivement attaché à la station spatiale. Dans les années 90, la NASA avait commandé à l'Agence Spatiale Italienne trois modules logistiques permettant le transfert d'équipements entre la navette et l'ISS et inversement. A la fin de la mission, le module retournait dans la soute de la navette qui le ramenait au sol pour un vol suivant. Après le retour en vol de la navette en 2005, la NASA a décidé de transformer l'un de ces modules, Leonardo en l'occurrence, en vue de devenir un module de rangement permanent. Ensuite, ils installeront la troisième des quatre palettes ExPRESS Logistics Carriers servant de support pour le rangement d'outils et autres expériences scientifiques. Enfin, deux des astronautes, Alvin Drew et Steve Bowen réaliseront entre autres deux sorties extravéhiculaires pour installer des équipements et effectuer divers travaux d'entretien de la station spatiale internationale.

Discovery emporte également un passager un peu particulier. Il s'appelle Robonaut 2. Robonaut 2, ou R2, est le premier robot qui sera utilisé dans un environnement gravité 0. Sa mission consistera à exécuter les tâches répétitives, d'entretien notamment, en lieu et place de l'équipage, qui aura ainsi plus de temps pour se consacrer à la recherche. Il est équipé de 2 bras et mains ainsi que d'une tête contenant des caméras. Robonaut sera contrôlé soit depuis la station soit depuis une équipe au sol.

Le retour sur Terre de Discovery est attendu pour le 08 mars prochain mettant un point final à la carrière de la doyenne des navettes, carrière qui a début en août 1984. En 27 ans, Discovery aura effectué 39 missions aussi riches que diversifiées allant de l'entretien du télescope spatial Hubble à la desserte de la station spatiale internationale en passant par la mise sur orbite de différents satellites. En 1988 et 2005, Discovery aura eu l'honneur d'être la navette choisie par la NASA pour le retour en vol après les accidents de Challenger et Columbia. Lorsque les roues de Discovery toucheront la piste du Kennedy Space Center, la NASA la préparera pour son transfert au Smithsonian's National Air and Space Museum à Washington.

Initialement prévu pour le 01 novembre dernier, le lancement avait été reporté à plusieurs reprises avant d'être annulé. Lors de la tentative du 05 novembre, une fuite d'hydrogène a été détectée contraignant à un nouveau report. Les images prises par les caméras ont montré l'étendue des dégâts. Des longerons reliant le réservoir d'hydrogène au réservoir d'oxygène liquide présentaient des fissures. La NASA a donc décidé de reconduire la navette dans le bâtiment d'assemblage pour un examen minutieux et les réparations nécessaires. Entretemps, l'astronaute Tim Kopra, qui devait effectuer les sorties extravéhiculaires avec Alvin Drew a fait une chute de vélo causant une fracture de la hanche. Dans l'incapacité de récupérer pour la mission, Kopra a du déclarer forfait au profil de Stephen Bowen. Il est le premier astronaute à réaliser deux missions successives. En effet, il était parti en mai dernier à bord d'Atlantis pour la mission STS-132.

Sources

Sur le même sujet