La Chine lance sa première station spatiale

29-09-2011 Philippe VOLVERT

La Chine vient de franchir un nouveau pas dans l'exploration de l'espace en plaçant sur orbite sa première station spatiale. Tiangong 1, ce qui signifie Palais céleste en français, a été lancé par une fusée Chang-Zheng 2F/G ce jeudi à 13 heures 16 TU depuis le centre spatial de Jiuquan. Annoncé d'abord pour le mois d'août, le lancement avait été reporté après l'échec d'une fusée Chang-Zheng 2C. Les Chinois voulaient s'assurer avoir compris l'origine de l'accident avant de reprendre les préparatifs pour de cette mission importante.

Tiangong 1 fait partie d'un vaste programme de vols habités entériné en 1992 par le gouvernement chinois sous l'appellation Projet 921. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une priorité nationale (le 1 indique l'ordre des priorités et le 92 l'année où le projet a été voté). Tiangong 1 a été développé par l'agence spatiale chinoise CNSA. Il s'agit d'un module de 10,4 m de long pour 3,4 m de diamètre et 8,5 tonnes au décollage. C'est la première étape vers une station spatiale habitée en permanence. Dans le cas de Tiangong 1, il s'agit avant tout de tester les différentes technologies, notamment le rendez-vous avec d'autres vaisseaux. D'ici 2 mois, Shenzhou 8 non habité, sera le premier à s'y amarrer via le centre de contrôle au sol. Il faudra attendre Shenzhou 9, prévu en 2012, pour que Tiangong reçoive ses premiers locataires. Shenzhou 10 suivra les mois suivants. Les équipages résideront à bord de la station environ 2 semaines. Les vols se prolongeront avec Tiangong 2 et 3 avant d'arriver à un complexe orbital habité en permanence à l'horizon 2020 et remplissant les mêmes fonctions que Mir ou encore l'ISS.

Sur le même sujet