Dragon installé à l'ISS pour un mois

02-07-2018 Philippe VOLVERT

Trois jours après son lancement depuis la Floride, le cargo spatial Dragon a été amarré au module Harmony de la Station spatiale internationale. La quinzième mission de réapprovisionnement de SpaceX livre 2,7 tonnes de fret comprenant des équipements scientifiques, des fournitures pour les équipages et du matériel technique.

Le rendez-vous entre la station spatiale et le cargo Dragon a eu lieu à 10 heures 54 TU alors que les deux vaisseaux passaient au-dessus du Québec à environ 400 km d'altitude. Les astronautes Richard Arnold et Andrew Feustel étaient aux commandes du bras robotique Canadarm 2 pour effectuer la capture.

Les contrôleurs au sol ont pris le relai des astronautes pour l'installation de l'engin spatial sur le module Harmony au port d'amarrage faisant face à la Terre. Les 16 boulons du mécanisme d'accostage ont solidement amarré Dragon à la station spatiale à 13 heures 52 TU.

Après avoir passé environ un mois attaché à l'ISS, Dragon reviendra sur Terre avec environ 1,7 tonne de cargaison et de recherche, y compris une étude pour faire progresser le séquençage de l'ADN dans l'espace et l'étude de la thérapie anticancéreuse Angiex qui vise à améliorer la compréhension des cellules endothéliales qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins.

CIMON, le nouveau compagnon des équipages

L'équipage de la station spatiale accueille un compagnon particulier. Baptisé CIMON (Crew Interactive Mobile), ce robot de la taille d'un ballon de basket pèse 5 kg. Il est doté d'une intelligence artificielle utilisant la technologie Watson AI.

Ce système d'aide aux astronautes a été conçu par Airbus en partenariat avec IBM pour le compte de l'agence spatiale allemande DLR. CIMON a pour mission de faciliter le travail au quotidien des équipages dans l'espace. Avant de devenir un outil sur lequel les équipages pourront compter dans leur quotidien, CIMON doit faire ses preuves.

Après une série de tests, l'astronaute allemand Alexander Gerst s'appuiera sur CIMON pour effectuer trois tâches bien définies et qui devront démontrer l'intérêt d'un tel robot pour les missions spatiales. Ensemble, ils mèneront des expériences sur les cristaux, résoudront un Rubik's Cube et effectueront une expérience médicale en utilisant CIMON comme caméra volante.

Sur le même sujet