Dragon CRS-17 amarré à la station spatiale

06-05-2019 Philippe VOLVERT

Deux jours après son lancement de Floride, le ravitailleur Dragon CRS-17 a été installé au port nadir du module Harmony de la station spatiale internationale. Le vaisseau devrait rester amarré au complexe orbital jusqu'au 31 mai prochain.

La phase finale du rendez-vous entre les deux vaisseaux spatiaux avait commencé plus tôt dans la matinée. Tout se passait comme prévu jusqu'à ce qu'un câble sortant de la capsule Dragon soit observé sur les images retransmises depuis l'espace. L'équipage en a été avisé par le centre de contrôle de Houston. Selon la NASA, il s'agirait d'une prise ombilicale qui relie le vaisseau au pas de tir. Elle était sensée se détacher au moment du lancement. Toutefois, elle ne devait pas interférer lors de la capture par le bras robotique, piloté par les astronautes David Saint-Jacques et Nick Hague. La capture a eu lieu à 11 heures 01 TU au-dessus du Nord de l'océan Atlantique.

Les ingénieurs basés à Houston ont pris le relai pour effectuer la jonction entre Dragon et le module Harmony, au port d'amarrage faisant face à la Terre.

Dragon transporte environ 2,5 tonnes de fret dont une expérience qui va mesurer le taux de CO2 présent dans l'atmosphère.

Orbiting Carbon Observatory-3

OCO-3 est une expérience de la NASA qui va mesurer la quantité de dioxyde de carbone présent dans l'atmosphère terrestre. L'enjeu est majeur puisque ce gaz à effet de serre est la principale cause du changement climatique qui affecte notre planète. L'expérience sera installée dans quelques jours sur le laboratoire japonais Kibo. Elle complétera les données récoltées par le satellite OCO-2, lancé en 2014. N'étant pas placé sur la même orbite, OCO-2 et OCO-3 passeront au-dessus du même point de la Terre à différents moments de la journée. Une opportunité qui permettra de mesurer la capacité des plantes à absorber le CO2, qui varie au cours de la journée. OCO-3 devrait rester opérationnelle pendant au moins trois ans.

Sur le même sujet