Suivez en direct l'atterrissage d'INSIGHT sur Mars

25-11-2018 Philippe VOLVERT

Après un voyage de six mois et 485 millions de kilomètres parcourus, la sonde INSIGHT s'apprête à se poser à la surface de Mars. L'atterrissage sur la Planète Rouge est prévu ce lundi 26 novembre à 19 heures 54 TU.

Le site d'atterrissage choisi par la NASA est une ellipse de 130 km de long pour 27 km de large, localisée dans la plaine Elysium Planitia, près de l'équateur martien. INSIGHT se posera à 600 km au Nord du cratère Gusev, site d'exploration du rover Curiosity. La sonde aura deux ans pour sonder les profondeurs de la planète Mars. Pour y parvenir, elle est équipée du sismomètre SEIS et du capteur de flux de chaleur HP3. Les deux instruments scientifiques permettront de dévoiler les caractéristiques de la structure interne de la planète et de reconstituer son histoire depuis sa formation il y a 4,5 milliards d'années.

Se poser sur Mars, une opération délicate

« Sept minutes de terreur », c'est ainsi que la NASA a appelé la phase d'atterrissage d'un engin à la surface de Mars. Le vaisseau spatial ne dispose que de sept minutes pour réduire sa vitesse de 20 000 km/h au moment où il rentre dans l'atmosphère à 0 km/h au contact avec le sol.

La rentrée atmosphérique se fait en général à 125 km d'altitude. L'angle de rentrée doit être optimal pour viser la zone choisie pour l'atterrissage. Trop plat, la sonde rebondit sur l'atmosphère et est éjectée dans l'espace interplanétaire. Trop abrupte, la force aérodynamique et la chaleur détruisent la sonde.

Le facteur déterminant dans la manière d'atterrir sur Mars repose essentiellement sur son atmosphère. Cent fois moins dense que celle de la Terre, le freinage atmosphérique est beaucoup moins efficace.

Dans un premier temps, la sonde ne pourra compter que sur le cocon dans lequel elle est enfermée. Doté d'un bouclier thermique, il pourra faire face à la hausse de la température au moment de la rentrée atmosphérique à haute vitesse. Une fois qu'elle aura suffisamment ralenti, la sonde se débarrassera de son bouclier et pourra déployer son parachute. A quelques centaines de mètres du sol, des moteurs s'allumeront assurant le freinage ultime jusqu'au contact avec la surface.

La sécurité de l'atterrissage dépend du site choisi. La NASA opte toujours pour une zone relativement plate, dépourvue de rochers, à une altitude inférieure au niveau 0 km (niveau moyen de la topographie martienne) pour donner assez de temps à la sonde de freiner. En règle générale, les sondes se posent dans des plaines caractérisées par un relief négatif. A titre d'exemple, INSIGHT atterrira dans une région où le relief est à - 2,5 kilomètres d'altitude.

Pour mémoire, seuls huit engins sont parvenus à se poser avec succès à la surface de Mars. Mars 3 en décembre 1971, Viking 1 et 2 en 1976, Mars-Pathfinder en 1996, Spirit et Opportunity en 2004, Phoenix en 2008 et Curiosity en 2013. Malgré ces réussites, atterrir sur Mars reste une épreuve pour les nerfs des ingénieurs et scientifiques en charge des missions d'exploration planétaire.

Evènement à suivre en direct

Exceptionnellement, Destination Orbite proposera deux flux pour suivre en direct l'évènement. Le premier sera le Live de la NASA en anglais et le second sera celui proposé par la Cité de l'espace en français.

La Cité de l'espace ouvrira ses portes ce lundi à partir de 17 heures 30 en heure locale, en accès libre moyennant une inscription sur cette page. A cette occasion, la Cité de l'espace proposera la retransmission en direct de l'atterrissage, commenté par différents experts de l'exploration planétaire. Des animations liées à l'évènement seront proposées aux visiteurs.

La Cité des sciences et de l'industrie à Paris sera accessible à partir de 17 heures en heure locale, en accès libre, pour suivre l'atterrissage, commenté par des experts sur place et en direct du Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Sur le même sujet