Phoenix à quelques heures du grand saut

24-05-2008 Véronique CHEVALIER

Phoenix avait quitté la Terre le 04 août 2007, parée pour un voyage de 680 millions de kilomètres en direction de Mars. Cette sonde de la NASA est en fait construite, en partie, grâce à l'équipement d'un précédent vaisseau spatial qui devait partir en 2001 mais dont le départ avait été annulé en raison de l'échec de l'atterrissage sur Mars d'un autre engin du même acabit. Parmi tous ses instruments, Phoenix dispose notamment d'un bras mécanique de 2,34 mètres qui lui permettra de creuser le sol gelé de Mars pour en extraire des échantillons, l'analyse de la surface pour vérifier la présence de glace martienne étant le grand objectif de cette mission.

La sonde de la NASA atterrira sur Mars dans la nuit du 25 au 26 mai prochain pour y travailler au moins trois mois. Il est prévu que Phoenix pénètre la haute atmosphère de la planète à une vitesse d'environ 20 000 km/h pour ensuite réduire sa vélocité à 8 km/h sept minutes plus tard afin de se poser sur la surface. Le site d'atterrissage choisi et situé au pôle Nord de Mars ne devrait pas poser trop de difficultés à Phoenix, les dernières photographies montrant que les rochers qui l'encombrent sont de petite taille. Si tout se déroule avec succès, la sonde pourra alors assez rapidement s'atteler à sa besogne : étudier le permafrost du site l'entourant pour confirmer ou non l'existence de glace dans le but de déterminer si Mars a pu ou pourrait offrir un environnement propice à l'éclosion de la vie. Phoenix examinera également la météo et établira une cartographie détaillée du relief de la planète.

Sources

Sur le même sujet