Perseverance s’est posé sans encombre sur Mars

19-02-2021 Philippe VOLVERT

Après un voyage de 203 jours et une traversée de 472 millions de kilomètres, le rover américain Perseverance s’est posé en douceur sur la planète Mars à environ 1,7 kilomètres du centre de la zone d'atterrissage prévu, dans le cratère de Jezero.

Toute la descente vers la surface de Mars s’est déroulée de façon nominale, sous la surveillance de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter dont l’orbite a été modifiée de façon à passer à la verticale du site d’atterrissage au moment de la rentrée atmosphérique de Perseverance. En tenant compte de la distance Terre-Mars, la NASA a suivi toutes les phases avec un décalage de 11 minutes, le temps que le signal parvienne jusqu’aux consoles du centre de contrôle, installé à Pasadena en Californie. C’est à 20 heures 55 TU, exactement à l’heure prévue, que la NASA a reçu la confirmation de l’atterrissage. Quelques minutes plus tard, Perseverance envoyait les premières images en noir et blanc.

L’ambitieuse mission de Perseverance

Large de 45 kilomètres, le cratère Jezero se trouve à l'extrémité ouest de la région Isidis Planitia, un bassin d'impact géant situé juste au nord de l'équateur martien. Les scientifiques ont déterminé qu'il y a 3,5 milliards d'années, le cratère avait son propre delta de rivière et était rempli d'eau.

C’est donc dans ce milieu où l’eau abondait que Perseverance va effectuer sa mission. Equipé d’une armada d’instruments scientifiques, le rover va parcourir la région de Jezero à la recherche de restes fossilisés d'une vie martienne microscopique ancienne, en prélevant des échantillons en cours de route. Ce sera la première fois depuis les missions Viking dans les années 70 que la NASA va rechercher directement des traces de vie passées.

Depuis la reprise de l’exploration martienne dans les années 90, l’agence spatiale procède par étapes. Dans un premier temps, elle a recherché des preuves que de l’eau liquide avait coulé sur Mars. Ensuite, elle est partie à la recherche des endroits où cette eau était passée. C’était la raison d’être des missions Mars-Pathfinder, Opportunity et autres Curiosity. Aujourd’hui, la NASA passe à l’étape suivante en recherchant des traces de vie.

Perseverance est le premier volet d’un vaste programme qui vise à ramener sur Terre des échantillons martiens. En effet, le rover est équipé d’un bras qui va permettre de récolter des échantillons, une quarantaine au total, de différentes roches, tout en privilégiant celles qui ont été formées dans le milieu aqueux ou modifiées par l'action de l'eau. Ce sont celles qui sont susceptibles d'avoir préservé des traces chimiques de la vie durant plusieurs milliards d'années.

Le second volet comprend un atterrisseur développé conjointement par la NASA et l’ESA et qui sera lancé en 2031. Il atterrira là où les échantillons ont été déposés par Perseverance en vue de les ramener sur Terre.

Ingenuity, le premier robot à hélices

Perseverance emporte avec lui Ingenuity, un petit hélicoptère développé par la NASA. Il aura pour mission de démontrer la viabilité et le potentiel des véhicules plus lourd que l'air sur la Planète Rouge. La difficulté réside dans le fait que l’atmosphère martienne est très ténue avec une pression de 6,4 mbar, soit environ 170 fois moins que sur Terre.

Lancé en août 2013, le développement de l'hélicoptère martien a abouti à un engin de 1,8 kg équipé de deux pales en rotation opposée qui vont devoir tourner à raison de 3 000 tours/min, contre 300 pour un hélicoptère sur Terre.

Ingenuity procédera à des essais sur une période d'un mois durant laquelle cinq vols seront réalisés. La distance parcourue s'étendra au fil des essais pour atteindre quelques centaines de mètres pour une durée maximale de 90 secondes. Les premiers essais devraient avoir lieu dans les prochains jours.

Sources

Sur le même sujet