Opportunity prit dans une tempête

14-06-2018 Philippe VOLVERT

Depuis deux semaines, les sondes en orbite autour de Mars suivent l'évolution d'une gigantesque tempête de sable qui se propage à travers la planète. Aux dires de la NASA, c'est la plus grosse jamais observée à ce jour. Les conditions sont telles que le rover Opportunity, stationné au bord du cratère Endeavour, ne reçoit plus assez de lumière pour recharger ses batteries. Il n'a plus donné aucun signe de vie depuis mardi mais l'agence spatiale reste optimiste quant à ses chances de survie.

La poussière soulevée par le phénomène atmosphérique masque la lumière du Soleil. La charge des batteries d'Opportunity est probablement descendue sous le seuil critique, ce qui a enclenché la mise en mode faible puissance. Tous les sous-systèmes sont éteints et seule l'horloge interne continue à fonctionner. Elle est programmée pour réveiller l'ordinateur afin qu'il puisse vérifier le niveau de puissance. Lorsqu'il remontera au-delà de 24 volts, Opportunity pourra sortir de son coma.

La NASA a plusieurs missions en cours en orbite autour de Mars et sur la Planète Rouge. Equipés de caméras, les orbiters peuvent suivre en temps réel l'évolution de la tempête. Depuis le cratère Gale qu'il explore, le rover Curiosity a commencé à observer une augmentation de la quantité de poussière dans l'atmosphère. Contrairement à Opportunity qui a besoin de lumière solaire pour fonctionner, Curiosity tire sa puissance d'un générateur d'énergie thermoélectrique.

La tempête de poussière qui sévit actuellement sur Mars est une aubaine pour les scientifiques. Détectée pour la première fois le 30 mai, elle couvre maintenant une superficie de 35 millions km2, soit le quart de la surface martienne et pourrait englober totalement la planète dans les prochains jours. Le nombre de sondes en orbite autour de la planète va permettre d'observer le phénomène sous tous les angles et offrir un regard unique sur la façon dont les tempêtes martiennes se forment et se comportent.

Comprendre leur fonctionnement permettra à l'avenir de modéliser l'évènement et pourquoi pas le prévoir tant sur la période où il se déclenchera que sur le degré de sévérité qu'il frappera. L'intérêt est à chercher pour les futures missions robotiques et humaines d'exploration de la planète Mars.

Les tempêtes de poussière sont fréquentes sur Mars et se produisent en toutes saisons. Parfois, elles se transforment en tempêtes régionales en l'espace de quelques jours. Parfois, elles grandissent encore pour envelopper la planète. Ces tempêtes sont beaucoup plus rares mais peuvent durer plusieurs semaines voire plusieurs mois. La dernière en date remonte à 2007 et avait bloqué 99 % de la lumière directe su Soleil, ne laissant qu'une lumière diffuse traverser le ciel.

Sur le même sujet