Messenger survole Mercure pour la deuxième fois

07-10-2008 Philippe VOLVERT

La sonde Messenger vient de réaliser le second des trois survols de la planète Mercure prévus. Ces survols sont destinés à donner la trajectoire idéale à la sonde pour qu'elle puisse se satellisera autour de la planète en mars 2011.

Les préparatifs au survol ont débuté le jeudi 02 octobre avec l'activation de la caméra à angle étroit (NAC) de l'instrument Mercury Dual Imaging System (MDIS). La NAC a photographié une première fois Mercure à une distance de 1,5 millions de kilomètres. Jusqu'au dimanche 05 octobre, sept clichés supplémentaires ont été réalisés. Au dernier, la sonde se trouvait à 270 000 km de Mercure.

Le point d'orgue de la manoeuvre d'approche s'est déroulé dans la matinée du lundi 06 octobre. La trajectoire très précise a conduit la sonde à s'enfoncer dans l'ombre de Mercure. Un quart d'heure plus tard, à 08 heures 40 TU, Messenger passait au plus près de la surface de la planète en la survolant à seulement 200 km d'altitude. Deux minutes plus tard, la sonde est sortie de l'ombre alors qu'elle s'éloignait de son objectif.

Il aura fallu attendre une vingtaine d'heures, le temps que l'antenne de la sonde puisse être à nouveau pointée vers la Terre, pour que les premières données puissent être reçues par les stations de poursuite. La moisson scientifique promet d'être intéressante puisque tous les instruments ont été mis à contribution, ce qui permettra de dresser un portrait un peu plus précis sur la mystérieuse planète avant un dernier survol programmé le 29 septembre prochain.

Les deux caméras de l'instruments MDIS ont pris une série de clichés haute définition et en couleur incluant 30 % de la surface de Mercure qui n'a jamais été photographiée à ce jour. Une série de 1 200 clichés doivent avoir été pris durant le survol. Ces images seront mises en corrélation avec les données topographiques prises par l'altimètre laser.

L'environnement spatial de Mercure, sa très fine couche atmosphérique et son champ magnétique ont fait l'objet d'une étude par les différents instruments de Messenger.

Sources

Sur le même sujet