Le noyau de Mercure est liquide

08-05-2007 Véronique CHEVALIER

Depuis les premières observations de Mercure, la composition de son noyau relevait du mystère. Celui-ci s'était encore épaissi lors de la découverte, il y a une trentaine d'années, d'un champ magnétique interne. Ce phénomène pouvait être expliqué, de manière hypothétique, par la consistance liquide du centre de la planète (comme c'est le cas en ce qui concerne la Terre). C'est cette explication que viennent de confirmer les dernières observations radar : il apparaît clairement qu'au moins une partie du noyau de Mercure est liquide.

Cette nouvelle donnée a été établie grâce aux signaux radar et à ce que les scientifiques ont appris en étudiant l'axe de rotation, l'oscillation et l'orbite de la planète. A partir de tous ces paramètres, ils ont compris que l'enveloppe de Mercure se comporte indépendamment de son noyau.

La présence de ce noyau liquide (dans sa totalité ou en partie) permet d'en savoir davantage sur la planète elle-même mais aussi sur les autres planètes du Système Solaire. Le fait que la structure interne liquide de Mercure soit toujours présente, quelques milliards d'années après l'apparition de la planète, signifie qu'elle doit être faite d'un élément léger, probablement du souffre. Ainsi, les scientifiques pourraient mieux appréhender la composition chimique de Mercure et, à partir de là, découvrir comment se sont formées toutes les planètes du Système Solaire et certains mondes habitables.

Sources

Sur le même sujet