Lancement de Phoenix couronné de succès

04-08-2007 Véronique CHEVALIER

Ce samedi 04 août, à 09h36 TU, Phoenix s'est élancée depuis la base de Cape Canaveral à bord d'une fusée Delta II. Partie pour un voyage de 680 millions de kilomètres, la sonde de la NASA devrait atteindre Mars en mai 2008.

Les scientifiques ont sciemment choisi comme site d'atterrissage ce qui était jadis un océan. Car l'objectif principal de Phoenix est d'être la toute première sonde à toucher et à étudier l'eau présente à l'état de glace dans le sous-sol martien. Elle tentera de reconstituer l'histoire du permafrost afin de déterminer si cette eau a pu contribuer au développement de formes de vie primitive, plus particulièrement de type bactériologique. Grâce à un bras robotique pourvu d'une caméra et d'une sonde, Phoenix creusera la surface jusqu'à une profondeur de 50 centimètres pour analyser le sous-sol. D'autres instruments du bras mécanique prélèveront quelques échantillons de ce sous-sol et pourront déceler la présence d'éléments volatiles tels que de l'eau ou d'autres substances à base de carbone, tous deux indispensables à l'apparition de la vie.

De plus, la sonde américaine est équipée d'une station météorologique qui lui permettra de se consacrer à son second grand objectif. Des capteurs feront régulièrement des relevés de la température, à tout moment de la journée et des saisons, sur le lieu d'atterrissage. Phoenix compte encore à son bord un laser capable de mesurer l'eau et la poussière en suspension dans l'atmosphère et, aussi, de traverser les couches de cette dernière pour en calculer la pression.

Sur le même sujet