La Grande Tache Rouge rétrécit

17-05-2014 Philippe VOLVERT

La Grande Tache Rouge, principale caractéristique de Jupiter, est réduite à la plus petite taille jamais vue à ce jour. C'est en tous les cas ce que semble confirmer les images prises par le télescope Hubble ainsi que les observations faites par les astronomes amateurs depuis les années 30. Selon Amy Simon du Goddard Space Flight Center, l'anticyclone ne s'étendrait plus que sur 16 000 km aujourd'hui contre 40 000 lorsqu'il a été mesuré la première fois à la fin du XIXème siècle.

Déjà, lors du passage des sondes Voyager au début des années 80, il ne mesurait plus que 25 000 km. Mais depuis deux ans, le phénomène semble s'accélérer sans pour autant en comprendre l'origine. Les scientifiques pensent qu'une activité inconnue dans l'atmosphère de la planète épuise son énergie et affaiblirait la tempête, l'amenant ainsi à se rétrécir. Cette activité serait-elle liée à l'augmentation de la vitesse des vents dans la région périphérique ? En 30 ans, elle est passée de 400 à 700 km/h. Sur la même période, on a vu la période de rotation de la Grande Tache diminuer de 30 % pour atteindre 4 jours actuellement. Pour le moment, le rétrécissement ne semble affecter que sa longueur, ce qui a tendance à l'arrondir. Il n'est pas impossible qu'à plus ou moins long terme, elle finisse par disparaître. Cependant, rien ne permet d'étayer cette hypothèse, tant la compréhension du mécanisme atmosphérique de la planète est faible.

La Grande Tache Rouge est la plus grande formation météorologique du système solaire. Elle doit son nom à sa couleur qui vire habituellement vers le rouge. Depuis sa découverte en 1665, elle a toujours été présente. Son exceptionnelle longévité s'explique par l'absence de surface solide sur Jupiter. Contrairement à notre planète où de telles tempêtes finissent par mourir au contact avec les continents, sur Jupiter, il n'y a rien pour les freiner. L'arrivée de la sonde Juno dans le courant de l'année 2017 devrait peut-être permettre de lever le voile sur ce mystère.

Sources

Sur le même sujet