La comète Elenin n'est plus

01-11-2011 Philippe VOLVERT

Découverte le 10 décembre 2010 par l'astronome russe Leonid Elenin, la comète devait passer à 30 millions de km de la Terre le 17 octobre dernier. D'une taille d'à peine 4 km au maximum, elle ne devait pas être particulièrement spectaculaire comme c'était le cas de Halle-Bopp en 1997. Mais son passage est resté particulièrement discret. Et pour cause, elle s'est brisée en morceaux lors d'une éruption solaire le 20 août dernier quelques jours avant son passage au périhélie (le point le plus proche du Soleil). Il n'est pas rare que le Soleil soit le responsable désigné de la disparition d'une comète. En effet, les satellites d'observation solaire comme SOHO ont filmé bon nombre de comètes disparaitre à l'approche de l'astre du jour et Elenin n'y a pas échappé.

En se basant sur les observations faites, les astronomes pensent que la comète Elenin provenait du Nuage d'Oort, comme le suggère sa période orbitale héliocentrique de 600 000 ans. Ce Nuage est un gigantesque réservoir à comètes situé à environ 50 000 Unité Astronomique du Soleil, soit autant de fois la distance Terre/Soleil. Il s'agit d'une sphère englobant le système solaire et constitué de roche et de glace, ingrédients essentiels à la constitution d'une comète.

La NASA détecte, caractérise les astéroïdes et comètes passant relativement près de la Terre en utilisant des télescopes terrestres et spatiaux dans le cadre du programme Spaceguard. L'objectif est de déterminer si ces objets découverts présentent une menace ou non plus la Terre. Dans le cas d'Elenin, l'Agence Spatiale a démenti tout risque de collision avec la Terre comme le démontrait les projections trajectographiques. Finalement, c'est le Soleil qui aura eu raison de la belle, au grand désespoir des prédicateurs de fin du monde.

Sources

Sur le même sujet