L'astéroïde qui a survolé la Terre était naturel

13-01-2010 Philippe VOLVERT

L'astéroïde 2010 AL30, découvert par la surveillance LINEAR du MIT's Lincoln Laboratories le 10 janvier, s'est approché de la Terre à environ 122 000 km dans la nuit de mardi à mercredi à 00 heures 46 TU. En raison de sa période orbitale proche de celle de la Terre, qui est d'un an, les chercheurs avaient suggéré qui pouvait s'agir d'un étage de fusée orbitant autour du Soleil. Cependant, les calculs orbitographiques que le périhélie (point le plus proche du Soleil) croise l'orbite de Vénus et que l'aphélie (point le plus éloigné du Soleil) croise l'orbite de Mars, croisant la Terre avec un angle très raide. Ces faits font que 2010 AL30 ne peut être un étage de fusée. D'autant plus que les extrapolations de trajectoire montre que ce corps ne peut être associé à un lancement récent et il n'a jamais fait une approche de la Terre depuis le début de l'ère spatiale.

Ce qui semble est le plus plausible serait qu'il s'agisse d'un astéroïde voyageant dans l'environnement terrestre d'environ 10 à 15 mètres de long. Il serait l'un des 2 millions corps d'une taille similaire à se trouver dans l'environnement terrestre. Les chercheurs s'attendaient à ce qu'un astéroïde circulant dans l'environnement terrestre passe à une distance Terre-Lune environ une fois par semaine. L'astéroïde ne pose aucun risque dans les faits. Un corps rocheux de moins de 25 mètres de diamètre est consumé en entrant dans l'atmosphère terrestre causant que de dommage très localisés et très minimes voire aucun.

Sur le même sujet