Juno ne changera pas d'orbite

18-02-2017 Philippe VOLVERT

Depuis son arrivée en orbite autour de Jupiter le 04 juillet 2016, la sonde Juno effectue un tour complet de la planète géante en 53 jours. La NASA a décidé de maintenir Juno sur cette orbite pour le reste de sa mission qui devrait prendre fin en théorie en juin 2018 mais qui pourrait très certainement être prolongée au-delà.

A l'origine, la sonde américaine devait effectuer deux orbites de 53 jours en passant à 4 100 km au dessus des nuages de Jupiter avant de réduire la durée sa vitesse de façon à ramener la période à 14 jours. En octobre dernier, deux valves de contrôle de l'hélium du moteur ne se sont pas ouvertes aussi vite que prévu. La NASA a annulé la séquence de freinage, le temps de comprendre l'origine du problème. Elle a envisagé plusieurs scénarios de secours pour des orbites plus courtes mais aucun d'entre eux n'offraient la stabilité nécessaire avec le risque de compromettre la mission. L'agence spatiale a pris la décision d'annuler l'allumage du moteur et de laisser la sonde sur l'orbite originale.

De l'aveu même Scott Bolton, principal analyste de Juno, il y a des avantages en maintenant cette orbite de 53 jours. La sonde restera à bonne distance de la ceinture de radiation de Jupiter qui affecte l'électronique embarqué. Elle pourra collecter des données supplémentaires par rapport à la mission de base, notamment la « queue de la magnétosphère jovienne ».

Après trois passages au plus près de Jupiter, Juno s'apprête à effectuer un nouveau survol. Il est programmé pour le 27 mars prochain.

Sur le même sujet