Hope et Tianwen 1 en orbite autour de Mars

10-02-2021 Philippe VOLVERT

En l’espace de 24 heures, les Emirats Arabes Unis et la Chine sont parvenus à satelliser une sonde en orbite autour de la planète Mars. Ils deviennent respectivement les cinquième et sixième nations ou agence spatiale à parvenir à un tel exploit.

Hope, une première émirati

Après un voyage de sept mois et après avoir parcouru environ 490 millions de kilomètres, la sonde Hope est parvenue à se placer en orbite autour de Mars. La manœuvre d’insertion orbitale a débuté mardi à 15 heures 30 TU avec l’allumage du moteur. Vingt-sept minutes auront été nécessaires pour ralentir la vitesse de la sonde, la faisant passer de 121 000 km/h à environ 18 000 km/h. Hope circule désormais sur une orbite elliptique provisoire culminant entre 1 000 et 49 380 kilomètres d’altitude.

Les différentes étapes de la manœuvre ont été suivies par les ingénieurs, regroupés au centre de contrôle du Centre spatial Mohammed Bin Rashid à Dubaï. Dans les prochaines semaines, ils testeront tous les instruments et rehausseront l’altitude de Hope pour qu’elle rejoigne son orbite de travail de 20 000 x 43 000 kilomètres.

Equipée d’une caméra haute résolution et de deux spectromètres, Hope aura pour mission d’étudier l’atmosphère martienne dans sa globalité ainsi que le climat martien. Avec les résultats obtenus, les scientifiques disposeront d’une vue complète de la météorologie de Mars et de l'évolution historique de l'atmosphère de la planète.

Le programme chargé de Tianwen 1

La Chine a placé sa première sonde d’exploration martienne en orbite autour de la Planète Rouge, quelques heures après les Emirats Arabes Unis.

La mission Tianwen 1 a allumé son moteur principal à 11 heures 52 TU, quelques minutes avant qu’elle ne passe derrière la planète pour la contourner. La phase de propulsion, d’une durée de 15 minutes, avait pour but de ralentir la sonde et la placer sur une orbite martienne très elliptique, culminant à 180 000 kilomètres d’altitude.

Le contact a été rétabli à 12 heures 48 TU, lorsque le radiotélescope allemand de Bochum a reçu un premier signal confirmant la réussite de la manœuvre. Le communiqué publié quelques minutes plus tard par l’agence spatiale chinoise CNSA allait dans le même sens.

Après avoir pris 11 jours pour accomplir une révolution autour de Mars, Tianwen 1 sera positionnée sur une orbite qui permettra l’atterrissage du rover dans la plaine d’Utopia Planitia à la fin du printemps 2021.

Tianwen 1 est une mission ambitieuse qui comporte deux volets. La partie orbitale est constituée d’un engin de 3,2 tonnes qui circulera sur une orbite variant entre 265 et 12 000 km d'altitude. Il emporte 7 instruments dont 4 sont dédiés à la télédétection (caméra moyenne et haute résolution, radar, spectromètre infrarouge) et 3 pour l’étude de l’environnement martien. La partie surfacique comprend un atterrisseur qui déposera un rover de 240 kg, équipé de six instruments scientifiques pour une étude in-situ du site d’atterrissage.

Sources

Sur le même sujet