Hayabusa 2 déploie deux robots sur l'astéroïde Ryugu

22-09-2018 Philippe VOLVERT

L'agence spatiale japonaise Jaxa a confirmé le déploiement des deux premiers mini-robots MINERVA de la mission Hayabusa 2 en orbite autour de l'astéroïde Ryugu. L'opération, qui s'est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi, s'est achevée la nuit dernière par la remontée de la sonde à son altitude de croisière à 20 km d'altitude. L'atterrissage des deux engins à la surface de l'astéroïde se serait bien déroulé comme semble le confirmer les données télémétriques qui indiquent une chute du voltage au moment exact où ils devaient entrer dans l'ombre de Ryugu.

D'ici la fin du week-end, la Jaxa devrait réceptionner les premières données confirmant leur bon état. Si tel est le cas, MINERVA II-1A et 1B recevront un nom plus poétique et pourront réellement débuter leur mission d'exploration.

Sauter pour mieux explorer

Comment explorer la surface d'un astre où la gravité est tellement faible qu'il est impossible de se mouvoir sur roues ? La réponse donnée par les ingénieurs japonais se trouve dans l'expérience MINERVA (MIcro/Nano Experimental Robot Vehicle for Asteroid). Elle comprend trois robots qui feront des sauts de puce pour se déplacer d'un point à un autre à la surface de Ryugu. Equipés de caméras grand champ et stéréo, ils seront en mesure de restituer en 3D l'environnement dans lequel ils se trouvent.

Les robots déployés jeudi soir sont identiques à ceux qui ont été montés sur la première mission Hayabusa. Ce sont des hexagones de 7 cm de haut pour 18 cm de diamètre et pesant chacun 1,1 kg. Ils sont équipés d'un moteur qui tourne et fait « sauter vers le haut » le robot. A chaque saut, il devrait rester en l'air pendant 15 minutes environ, se déplaçant horizontalement jusqu'à 15 m. Les robots sont entièrement automatiques et sont en mesure de déterminer par eux-mêmes ce qui doit être fait pour l'exploration de l'astéroïde.

L'épopée de MINERVA est suivie avec attention par les agences spatiales françaises et allemandes qui attendent le largage de leur robot MASCOT prévu le 03 octobre prochain.

La séparation des deux MINERVA est la première étape d'une délicate mission dont le point d'orgue sera la collecte de quelques milligrammes de poussières de Ryugu. Elle devrait débuter au printemps 2019 selon les prévisions actuelles de l'agence spatiale japonaise. Quant au retour des échantillons sur Terre, il est d'ores et déjà prévu en novembre 2020.

Sur le même sujet