Explorer les entrailles de Mars avec InSight

04-05-2018 Philippe VOLVERT

La NASA s'apprête à expédier une nouvelle mission d'exploration de la Planète Rouge. InSight doit prendre son envol à bord d'une fusée Atlas V lancée depuis la base de Vandenberg en Californie. Ce sera la première fois qu'une sonde américaine partira de la côte Ouest des Etats-Unis.

Le lancement doit avoir lieu demain entre 11 heures 05 et 13 heures 05 TU.

Si tout se passe bien lors du lancement, l'atterrisseur se posera le 26 novembre 2018 dans la région d'Elysium Planitia, une plaine située près de l'équateur martien.

Avec InSight, la NASA compte dévoiler un peu plus les mystères que nous cache encore la planète Mars. Jusqu'ici, l'essentiel des missions se sont focalisées sur l'étude de son atmosphère ou la cartographie détaillée de sa surface. Aucune mission scientifique n'a pu être menée à terme dans l'étude de la structure interne de la planète. Les planétologues comptent sur InSight pour combler cette lacune et répondre à deux questions essentielles : Comment s'est formée et a évolué Mars ? Quel est le niveau actuel de l'activité tectonique sur la planète ?

Pour y répondre, trois instruments équipent l'atterrisseur :

  • Le sismomètre SEIS prendra des mesures précises des séismes et autres activités internes sur Mars.
  • Le capteur HP3 s'enfoncera jusqu'à une profondeur de 5 mètres dans le sous-sol martien et mesurera la quantité de chaleur dégagée par le noyau de Mars.
  • Le système de communications RISE identifiera les oscillations de l'axe de rotation de Mars pour mieux comprendre la structure interne de la planète.

Cette mission fait partie du programme Discovery de la NASA qui regroupe une série de missions spatiales peu onéreuses, très ciblées sur un objectif précis, focalisées dans l'exploration du système solaire.

Les premiers CubeSat pour l'espace lointain

InSight ne partira pas seule. Elle sera accompagnée de deux mini-satellites appelés MarCO (Mars Cube One). De la taille d'une mallette, ils voleront en suivant leur propre trajectoire en direction de la planète Mars, derrière la sonde. S'ils parviennent jusqu'à destination, ils relaieront les données d'InSight durant sa descente vers la surface de Mars.

Ils sont conçus pour tester dans l'espace interplanétaire de nouveaux équipements miniaturisés de communications. En cas de succès, ils offriront de nouvelles perspectives pour les futures missions. Jusqu'à présent, il n'était possible de communiquer avec les sondes que lorsqu'elles étaient dans le champ de visibilité des stations de poursuite sur Terre. Avec des satellites de relai de communications, le contact pourra être maintenu en permanence.

Sources

Sur le même sujet