Encelade sous le radar de Cassini

05-12-2011 Philippe VOLVERT

Encelade, l'une des lunes de Saturne, est survolée régulièrement par la sonde américaine Cassini, nous dévoilant à chaque passage de nouvelles images. C'est ce qui s'est passé le 06 novembre dernier lorsque Cassini a pointé pour la première fois son radar en direction du pôle sud d'Encelade, révélant de nouveaux détails de certaines fractures striant la surface gelée.

L'une des régions cartographiée par le radar est localisée par 51° Est et 63° Sud, à quelques centaines de kilomètres des « Griffes de tigre », zone connue pour ses larges entailles par où s'échappent des particules de glace et de vapeur d'eau. Sa surface semble être très rugueuse, une texture qui apparaît comme très lumineuse dans les images de radar.

Une autre, située plus au Sud (65° Sud - 293° Ouest), montre des cannelures s'étalant jusqu'à 2 km de large, bordées de parois inclinées de 33° et s'enfonçant jusqu'à 650 m dans la glace. De nouvelles images ont également révélé des ondulations et autres formations complexes qui n'avaient jamais été vues jusqu'à présent.

Ces images d'Encelade montrent les mêmes similitudes que celles obtenues de Titan, la plus grande lune de Saturne. La plus large formation géologique de Titan, baptisée Xanadu, est également très brillante, de même que les régions entourant le cratère Sinlap. Les scientifiques s'intéressent sur l'origine de ces régions brillantes et se demandent si elles sont le résultat d'un même processus que sur Titan ou si ont une origine différente. D'autres survols d'Encelade dans les prochaines années devraient pouvoir apporter un début de réponse.

Sur le même sujet