Encelade pourrait cacher une étendue d'eau salée

25-06-2009 Véronique CHEVALIER

Pour la première fois depuis le début de sa mission, la sonde Cassini a détecté des grains glacés composés de sodium sur l'anneau E de Saturne, lesquels proviendraient des émanations de vapeur d'eau et de particules de glace issues d'Encelade, une des lunes de la planète. La découverte de ces corpuscules salés laisse penser que ce petit satellite dissimule sous sa surface des étendues d'eau à l'état liquide, peut-être même un océan.

En 2005, alors que Cassini survolait déjà Encelade, la sonde y avait discerné des traînées de glace. Celles-ci, provenant de failles situées près du pôle Sud, projettent de minuscules molécules de glace et d'eau et certaines d'entre elles, échappant à la force gravitationnelle de la lune, finissent par rejoindre l'anneau E de Saturne. Ces petits corps ont donc été analysés depuis et ont révélé leur teneur en sel (ou sodium).

Et c'est ce sodium contenu dans les grains qu'Encelade crache qui conforte encore un peu plus les scientifiques dans l'idée que la lune saturnienne recèlerait bien de l'eau liquide en elle. Cet état liquide de l'eau est en effet la seule explication plausible à la quantité de sel observée dans les particules car la sublimation (par laquelle l'état solide passe directement à celui de vapeur) ne pourrait pas permettre d'atteindre un taux si élevé.

D'autres analyses ont montré que la matière expulsée par Encelade comporte aussi des carbonates qui, couplés au sodium, prédiraient grandement la présence d'un océan sur ce satellite. De plus, les carbonates assurent un pH alcalin assez faible. Si on ajoute encore à cela la température mesurée à la surface d'Encelade près du pôle Sud, les composants organiques trouvés dans les traînées et le fait que l'eau constitue bien un océan, alors l'environnement de la lune serait assez propice au développement d'une forme de vie primitive.

Lors des deux prochains survols d'Encelade par Cassini, en novembre 2009, les scientifiques espèrent glaner des données supplémentaires afin de parvenir à de plus certaines conclusions.

Sur le même sujet