Cassini traverse les geysers d'Encelade

14-03-2008 Véronique CHEVALIER

Ce 12 mars, Cassini opérait un survol audacieux d'Encelade, à seulement quelques 50 kilomètres au-dessus de sa surface. Cette très faible distance a permis à la sonde de la NASA de passer au travers de jets de geysers. Ces geysers, qui crachent de la vapeur d'eau à 400 mètres/seconde, proviennent de failles parcourant tout le pôle Sud du satellite de Saturne, ce qui fait croire aux scientifiques qu'ils pourraient être le signe que de l'eau liquide se trouve piégée sous le sol gelé.

Les nouvelles images obtenues et envoyées aux chercheurs de la NASA le lendemain du survol offrent une vision bien plus détaillée de ces crevasses et permettront de comparer l'histoire géologique des pôles Sud et Nord d'Encelade. En effet, les derniers clichés montrent que la région septentrionale est plus ancienne et bien plus criblée de cratères de diverses tailles que celle du Sud. Des cratères qui ont été créés lors de bouleversements et d'altérations de l'activité tectonique et probablement lorsque le sous-sol était encore chaud. La plupart d'entre eux sont coupés par de plus petites craquelures, lesquelles sont par ailleurs omniprésentes sur les vieux terrains parsemés de cratères d'Encelade.

Ce tout récent passage de même qu'un prochain prévu pour le 09 octobre 2008 ont été pensés pour que Cassini analyse la densité, la taille, la composition et la vitesse des particules émises par les geysers. Les scientifiques utiliseront les données notamment pour comprendre si les gaz projetés rencontrent d'autres gaz qui se regroupent en un halo autour d'Encelade. Cette étude pourrait aboutir à l'explication de la formation des jets.

Sources

Sur le même sujet