BepiColombo - Un dernier regard vers la Terre

12-04-2020 Philippe VOLVERT

La mission euro-japonaise BepiColombo a effectué vendredi le premier des neufs survols programmés qui aideront la sonde à atteindre son orbite cible autour de Mercure en décembre 2025.

Le rendez-vous d'une sonde avec un objet céleste présente toujours un défi et encore plus cette fois en raison des mesures de distanciation sociale adoptées par l'Agence Spatiale Européenne en réponse à la pandémie de coronavirus en cours. Au centre opérationnel de Darmstadt en Allemagne, le rendez-vous a été supervisé par une équipe de contrôleurs réduite.

BepiColombo devait utiliser la forte gravité de la Terre pour dévier sa trajectoire et accélérer sa vitesse de croisière. La sonde est passée au périgée vendredi à 04 heures 24 TU, s'approchant de la planète à seulement 12 700 km de distance.

La manoeuvre incluait un passage de 34 minutes dans l'ombre de la Terre, une heure après le rendez-vous au point le plus proche de notre planète. En vue de l'étape critique, les opérateurs avaient chargé les batteries de la sonde et réchauffé tous les composants à l'avance. Tous les systèmes ont été surveillés pendant la période d'éclipse que BepiColombo a traversée avec succès.

Pour le rendez-vous, une partie des instruments du module européen MPO (Mercury Planetary Orbiter) et du module japonais MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter) ainsi que les caméras embarquées sur le MTM (Mercury Transfert Module) ont été activés. Les données recueillies pendant le survol comprennent des images de la Terre, de la Lune et des mesures du champ magnétique terrestre. Les scientifiques ont profité de l'occasion pour calibrer au mieux l'équipement scientifique qui étudiera Mercure sous toutes ses coutures à partir de 2026.

BepiColombo poursuit sa route en direction de Vénus qu'elle survolera en octobre 2020. La sonde s'approchera à nouveau de notre proche voisine en août 2021. Deux mois plus tard, elle entamera une série de rendez-vous avec Mercure avant d'atteindre l'orbite finale à la fin de l'année 2025.

Sur le même sujet