Beagle 2 retrouvé par MRO

17-01-2015 Philippe VOLVERT

Beagle 2 aurait été retrouvé grâce à des images prises par la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter. L'atterrisseur construit par la Grande-Bretagne, devait se poser dans le bassin poussiéreux d'Isidis Planitia le jour de Noël 2003 au terme de six mois de voyage sur plus de 400 millions de kilomètres. Mais depuis son atterrissage supposé, plus aucun contact n'a pu être établi. De nombreuses tentatives ont été réalisées jusqu'au 06 février 2004, date à laquelle les responsables ont du se résoudre à le déclarer définitivement.

Michael Croon, un ancien collaborateur de Mars Express habitant en Allemagne, a analysé les images à haute résolution prises par la caméra HiRise de MRO afin de retrouver l'engin perdu. Avec un diamètre de moins d'un mètre de diamètre en position pliée et de deux mètres à peine une fois ouvert, le pari était loin d'être gagné. Mais sa pugnacité aura été payante puisqu'un objet brillant a été découvert à 5 km du centre de l'ellipse de 100 km de long qui était visée. Les images dévoilées vendredi par la NASA montrent un Beagle 2 partiellement déployés. Il semblerait en effet qu'au moins un des panneaux solaires ne serait pas ouvert, ce qui aurait empêché toute communication avec la sonde Mars-Express en orbite. Plusieurs hypothèses sont évoquées pour expliquer la situation dans laquelle s'est retrouvée Beagle 2. L'airbag sensé amortir le choc au contact avec la surface de Mars aurait pu mal se dégonfler bloquant le déploiement. Il est possible également que la descente ait été trop raide, ce qui aurait endommagé le mécanisme d'ouverture de l'un des panneaux solaires.

La découverte de Beagle 2 dans les dunes martiennes réjouit l'agence spatiale britannique. L'atterrissage a donc réussi, mais la phase de déploiement n'a pas pu être réalisée ce qui a empêché de mener à bien la mission scientifique qui visait à rechercher des signes de vie actuelle ou passée dans le sous-sol de Mars.

Sur le même sujet