2012 DA14 au plus près de la Terre

15-02-2013 Philippe VOLVERT

Découvert en février 2012 par des astronomes amateurs, l'astéroïde d'une cinquantaine de mètres devrait se rapprocher de la Terre le 15 février prochain. Frôler serait un terme plus adapté. Selon les derniers calculs réalisés par le Bureau de la NASA gérant le programme des objets proches de la Terre, 2012 DA14 devrait passer à 27 000 km de notre planète, soit en-deçà de l'orbite des satellites géostationnaires circulant à 36 000 km au-dessus de la ligne équatoriale. Les scientifiques vont profiter de ce passage pour en apprendre plus sur ses caractéristiques. Le radiotélescope de Goldstone en Californie sera mis à contribution pour obtenir des images de ce bloc rocheux dont la masse estimée est de 120 000 tonnes. Avec une magnitude de 7,4, il devrait être visible avec une paire de jumelles. Les calculs montrent qu'il sera au plus près de la Terre à 19 heures 25 TU alors qu'il se trouvera à la verticale de l'Indonésie. Le continent asiatique est le mieux placé pour observer l'évènement. Il sera tout de même possible de l'observer depuis l'Europe environ une heure plus tard. L'évènement pourra être suivi en direct sur slooh.com

C'est grâce à l'un des télescopes du programme La Sagra Sky Survey, situés dans le sud de l'Espagne et dédié à la détection des géocroiseurs que 2012 DA14 a été repéré pour la première fois. Il se situait alors à 4,3 millions de km de la Terre. Depuis, les scientifiques de la NASA et de l'ESA ont affiné leurs calculs permettant de préciser l'orbite et la vitesse de l'astéroïde. Il se déplace à la vitesse de 8 kilomètres par seconde sur une orbite très similaire à celle de la Terre, avec une période de 366,24 jours.

Bien que s'approchant à 27 000 km, il ne devrait pas présenter un quelconque danger pour notre planète. Même en tenant compte de la marge d'erreur, il n'y a aucun risque de collision. Toutefois, il est possible d'évaluer les conséquences d'une telle catastrophe. En 1908, un astéroïde de la même taille s'était écrasé près de la rivière Toungouska en Sibérie rasant 80 millions d'arbres sur une surface de plus de 2 000 km². L'énergie d'un tel impact est estimée à un millier de bombes atomiques. Heureusement, il est très rare que cela arrive. A ce jour, quelques 600 000 astéroïdes ont été découverts dont 1 400 sont considérés comme potentiellement dangereux. C'est pourquoi, les détecter relativement tôt est de la plus haute importance, bien qu'il n'existe à ce jour aucune stratégie pour y faire face. L'agence spatiale européenne a mis sur pied depuis quelques années le programme Space Situational Awareness destiné à repérer les géocroiseurs qui circulent dans notre système solaire.

Sur le même sujet