Soyuz au service de la connectivité mondiale

09-03-2018 Philippe VOLVERT

Le dix-huitième lancement de Soyuz depuis le Centre Spatial Guyanais a permis la mise sur orbite de quatre nouveaux satellites O3b, portant à 16 le nombre d'engins opérationnels de la constellation.

La fusée russe est partie avec 23 minutes de retard sur son horaire en raison de la présence de vent en altitude. La mission, d'une durée nominale de deux heures et 23 minutes, s'est achevée avec l'insertion des satellites sur une orbite équatoriale culminant à 7 830 km d'altitude.

Les satellites O3b sont assemblés par Thales Alenia Space à Rome pour le compte de SES Networks, filiale du groupe SES (Société Européenne des Satellites). Leur architecture repose sur la plate-forme ELiTeBus-1000 sur laquelle sont montées 12 antennes mobiles à large faisceau en bande Ka. Ces antennes possèdent un débit de 1,25 Gbit/s.

O3b, une connexion à haut débit

Positionnés à une altitude d'environ 8 000 km, les satellites O3b sont à une distance cinq fois plus proche de la Terre que les satellites géostationnaires, ce qui permet de réduire considérablement la latence à 150 millisecondes, contre 600 millisecondes pour un satellite de communications traditionnel. Réduire le temps nécessaire pour faire transiter les données d'un serveur au terminal d'un client est devenu une nécessité à l'heure de la mondialisation, notamment dans des secteurs comme la navigation aérienne et maritime, l'économie et l'énergie.

La constellation O3b est conçue pour fournir des services de communications mobiles haute performance partout à des débits comparables à ceux de la fibre optique. Dans les zones les plus reculées, les satellites se sont même imposés comme la solution idéale face à un coût excessif pour déployer des réseaux terrestres.

Aujourd'hui SES Networks dispose d'un réseau flexible et évolutif constitué de 16 satellites répartis autour du globe, couvrant une large portion de la planète qui s'étend de 45 et 50 degrés Nord et Sud. Chaque satellite lancé renforce la capacité et la couverture de la constellation O3b. Le lancement d'aujourd'hui va permettre de gagner 38 % de capacités supplémentaires à travers le monde. O3b devrait croître dans les prochaines années avec l'arrivée des satellites O3b mPOWER de seconde génération qui offrira un débit de plusieurs térabits.

Sources

Sur le même sujet