Le satellite malchanceux enfin sur orbite

06-02-2009 Philippe VOLVERT

Après deux reports en 48 heures, une fusée Delta (modèle 7320-10C), la 338ème du nom, a été lancée avec succès. Ce lancement réalisé sous l'autorité de la United Launch Alliance a permis de placer sur orbite le satellite NOAA N'. Le décollage a eu lieu à heure universelle depuis le pas de tir SLC2W à Vandenberg en Californie. Un peu plus d'une heure après le décollage, NOAA N' était largué sur une orbite héliosynchrone circulaire culminant à 850 km d'altitude avec une inclinaison de 98,7°.

Réalisé par Lockheed Martin Space Systems pour le compte de la NASA en collaboration avec la NOAA (administration américaine de météorologie), le satellite NOAA a vécu une histoire mouvementée avant d'être lancé. Le 06 septembre 2003, NOAA N' avait été endommagé lorsque les techniciens chargés de sa finition ont eu la mauvaise surprise de le voir chuter alors qu'ils étaient en train de basculer la plate-forme sur laquelle il était boulonné en position horizontale. Une enquête diligentée par la NASA a permis de découvrir ce qui c'était passé. Une équipe chargée de la construction d'un autre satellite était tombée à cours de boulons. Sans prévenir personne, ils avaient décidé de prélever ceux utilisés pour maintenir NOAA. Lockheed Martin a accepté de réparer les dégâts à ses frais.

Le satellite NOAA N' fait partie du programme PoeS (Polar Operational Environmental Satellite) mis en place conjointement par la Nasa, la NOAA et Eumetsat (organisation européenne pour la météorologie) destiné à l'étude climatologique de la Terre. Tandis que l'Europe fournit les données relevées par le satellite METOP 1, les Etats-Unis comptent sur 4 satellites en activités (NOAA L, NOAA M, NOAA et NOAA N'). NOAA N' pesait au décollage 1 419,8 kg et transporte pas moins de 9 instruments qui devraient fournir des données sur le climat terrestre pendant au moins 2 ans.

Sur le même sujet