L'Inde déploie son réseau de géolocalisation

28-03-2015 Philippe VOLVERT

L'Europe n'est pas la seule à vouloir disposer de son propre réseau de satellites de navigation. L'Inde lui emboite le pas avec le lancement réussi de son quatrième satellite IRNSS.

La fusée PSLV, modèle XL, s'est élancée du centre spatial de Sriharikota ce samedi à 11:49 TU. Moins de vingt minutes plus tard, IRNSS 1D était injecté sur une orbite de transfert géostationnaire de 284 x 20 650 km, inclinée de 19,2°. Il s'agit du 28ème succès d'affilée pour la fusée PSLV depuis sa mise en service en septembre 1993.

IRNSS 1D est un satellite de 1425 kg construit par l'agence spatiale indienne ISRO. Il utilise une plate-forme I-1K sur laquelle ont été installés la charge utile pour la géolocalisation qui exploitera le même protocole et la même bande de fréquences S que le GPS ou Galileo ce qui permettra aux utilisateurs de passer d'un système à un autre. Le moteur du satellite relèvera l'orbite du satellite pour le positionner à 35 786 km d'altitude sur une inclinaison de 30,5°. Sa durée de vie est de 10 ans.

L'Indian Regional Navigational Satellite System a été approuvé en mai 2006 par le Gouvernement indien. Contrairement aux programmes GPS américain, Glonass russe ou encore Galileo européen qui couvrent l'ensemble du globe, l'IRNSS est à vocation régionale et doit compter sept satellites. Trois seront positionnés sur l'orbite géostationnaire par 32,5°, 83° et 131.5° Est alors que les quatre autres doivent se retrouver sur une orbite géostationnaire inclinée de 29° de part et d'autre de la ligne équatoriale et répartis sur les positions 55° et 111,75° Est de façon à couvrir en permanence le pays. L'IRNSS fournirait la position absolue à une précision de 20 mètres à travers toute l'Inde et à une distance de 1500 à 2000 km des frontières.

Sur le même sujet