Ariane au service du continent africain

04-08-2010 Philippe VOLVERT

La 196ème Ariane a réussi sa mission dans la soirée de mercredi en plaçant sur orbite deux satellites pour des clients africains. La fusée européenne s'est élancée du Centre Spatial Guyanais à 20 heures 59 TU après un arrêt du compte à rebours suite à un rouge « sauVEGArde » dû à une anomalie radar. Une demi-heure plus tard, les deux passagers étaient placés sur une orbite de transfert géostationnaire.

Nilesat 201 a été construit par Thales Alenia Space pour le compte de l'opérateur égyptien Nilesat. Le satellite de 3 200 kg au décollage utilise une plate-forme Spacebus 4000B2 équipée de 24 répéteurs en bande Ku et 4 répéteurs en bande Ka destinés à fournir des services de télévision directe depuis sa position par 7° Ouest d'où il arrosera le Moyen-Orient, l'Afrique et les Pays du Golfe pendant au moins 15 ans.

Rascom QAF-1R est également sorti des usines de Thales Alenia Space. Il sera exploité par RascomStar-QAF. Le satellite, d'un poids de 3 050 kg au décollage, utilise une plate-forme Spacebus 4000 B3 sur laquelle a été montée la charge utile composée de 12 répéteurs en bande Ku et 8 répéteurs en bande C. Depuis son poste de travail (2,85° Est), le satellite offrira des services de télécommunications, télévision directe, internet pour l'Afrique, zones en Europe et Moyen-Orient pendant au moins 15 ans.

Ce lancement était le 3ème depuis le début de l'année. Année qui promet d'être chargée pour Arianespace puisqu'elle prévoit entre autre la mise en service de la fusée Soyuz depuis les installations guyanaise en décembre prochain. D'ici là, 3 à 4 autres Ariane auront pris le chemin de l'espace. La prochaine est prévue pour le 15 septembre prochain. Elle doit placer sur orbite les satellites W-3B d'Eutelsat et B-Sat 3b pour le compte du client japonais B-Sat.

Sur le même sujet