Les Russes vont tenter un rendez-vous accéléré avec l'ISS

08-07-2018 Philippe VOLVERT

Un cargo de réapprovisionnement Progress doit être lancé lundi soir du cosmodrome de Baïkonour pour une tentative de rendez-vous accéléré avec la station spatiale internationale.

La fusée Soyuz 2.1a doit s'élancer à 21:51:33 TU depuis la steppe du Kazakhstan avec le vaisseau Progress MS-09 chargé d'environ 2,5 tonnes de fret comprenant des ergols, de l'oxygène sous pression, de l'eau ainsi que des expériences scientifiques et du matériel pour l'entretien du complexe orbital.

La mission logistique sera la 70ème organisée par la Russie pour la station spatiale et la seconde pour l'année 2018.

Rejoindre la station spatiale en quatre heures

Roscosmos espère pouvoir mettre en oeuvre un plan de vol qui permettrait de rejoindre l'ISS en quatre heures seulement. Jusqu'en 2012, les cargos Progress suivaient un plan de vol standard de 48 heures. Depuis, l'agence spatiale russe a adapté les différentes trajectoires de façon à pouvoir effectuer un amarrage avec l'ISS au bout de six heures, soit quatre orbites. En effectuant quelques ajustements, il est possible de réduire de moitié la durée de vol des vaisseaux.

La condition sine qua non pour réaliser un rendez-vous ultra-rapide est de partir à l'heure prévue, le jour prévu. Dans le cas contraire, l'alignement entre les trajectoires de l'ISS et du vaisseau ne sera plus parfait et il sera impossible de rallier le complexe orbital autrement qu'en suivant un plan de vol standard de deux jours.

Neuf minutes après le lancement, Progress MS-09 sera séparé de sa fusée porteuse sur une orbite particulière qui permettra au vaisseau de rallier l'ISS en quatre heures. Directement après la séparation, les panneaux solaires et les antennes du Progress seront déployés. Le cargo amorcera presqu'immédiatement une série d'allumage de ses propulseurs pour rejoindre l'ISS.

Progress MS-09 s'approchera de la station spatiale à l'aide du radar de navigation Kurs et s'alignera au module Pirs avant de s'amarrer en pilotage automatique mardi à 01 heures 39 TU.

Les deux premières tentatives russes pour démontrer la technique de rendez-vous en deux orbites pendant les vols de Progress d'octobre et de février ont dû être annulées en raison d'un report de lancement.

En cas de succès de l'opération, la procédure de rendez-vous sera appliquée également dans un futur proche pour les vaisseaux habités Soyuz.

Sur le même sujet