La lune Pasiphae

01-01-2017 Philippe VOLVERT

Avec un diamètre moyen de 60 kilomètres, Pasiphae (Pasiphaé) est le plus grand membre du groupe Pasiphae, une famille de satellites joviens qui ont des orbites similaires et sont donc considérés comme ayant une origine commune. Pasiphae était probablement un astéroïde qui a été capturé par la gravité de Jupiter et a ensuite subi une collision qui a brisé un certain nombre de morceaux. Ces morceaux sont devenus au moins pour certains, et peut-être tous, des autres lunes communément classées comme membres du groupe Pasiphae.

Toutes les lunes Pasiphae sont rétrogrades, ce qui signifie qu'elles orbitent autour de Jupiter dans le sens opposé à la rotation de la planète. Leurs orbites sont également excentriques (elliptiques plutôt que circulaires) et très inclinées par rapport au plan équatorial de Jupiter.

Pasiphae et Sinope sont tous deux enfermés dans des résonances séculaires avec Jupiter, ce qui signifie que la gravité de Jupiter les tire à intervalles réguliers d'une manière qui peut modifier leurs orbites dans le temps. Cela pourrait expliquer les différences de leurs orbites entre elles et par rapport aux autres membres présumés du groupe de Pasiphae.

Les caractéristiques des lunes du groupe suggèrent qu'elles ne sont pas issues d'une seule collision. En effet, d'une lune à l'autre, la couleur varie du rouge au gris. L'excentricité et l'inclinaison de l'orbite diffèrent également.

Pasiphae a été découvert le 27 janvier 1908 par Philibert Jacques Melotte avec le télescope Cassegrain de 75 centimètres de l'Observatoire de Greenwich.

Sources

Sur le même sujet