La lune Elara

Elara est la huitième plus grosse lune de Jupiter et la deuxième plus grande du groupe Himalia, une famille de satellites joviens qui ont des orbites et une apparence similaires, et dont on pense donc qu'ils ont une origine commune.

On pense qu'Elara serait un morceau d'un astéroïde qui se serait brisé lors d'une collision avant ou après avoir été capturé par la gravité de Jupiter. Si tel est le cas, les autres morceaux seraient devenus les lunes Leda, Himalia, Ersa, Pandia, Elara, Lysithea et Dia. Toutes font partie du groupe Himalia en partageant les mêmes caractéristiques orbitales et physiques que Himalia, son plus grand représentant. Une cinquième lune, appelée S/2000 J11, d'un rayon de 2 km seulement, a été considérée comme candidate pour ce groupe. Cependant, elle a été perdue avant que son orbite ne puisse être déterminée de façon définitive. Elle s'est peut-être écrasée sur Himalia, réunissant deux morceaux de l'ancien astéroïde, et créant peut-être un faible anneau temporaire de Jupiter près de l'orbite d'Himalia.

Elara a été découverte le 5 janvier 1905 par Charles D. Perrine sur des photographies prises avec le télescope de 90 centimètres de l'Observatoire de Lick sur le Mont Hamilton à l'Université de Californie.


Sources

Sur le même sujet